Hajj 2012 – plus de visas hajj en France !

Contactez France Hajj

Hajj 2012. A 10 jours de l'ouverture de la saison administrative pour la délivrance des visas hajj au consulat d'Arabie Saoudite en France, le quota français est déjà épuisé ! Malheureux seront les pèlerins qui se sont aventurés, comme à l'accoutumée, chez des intermédiaires douteux qui leur ont promis monts et merveilles mais sans engagement contractuel. Alors que cela fait des années que les arnaques au pèlerinage en France sont médiatisées et connues, certains pèlerins floués portent la responsabilité de leur négligence. D'autres encore, par honte ou par crainte, invoqueront l'excuse du Mektoub pour couvrir les rabatteurs et leurs mensonges et certaines mosquées impliquées dans les arnaques du hajj.

En France, à peine une trentaine d'agences de voyages et quelques 7 ou 8 associations sont habilitées par le Ministère du Hajj saoudien à disposer d'un quota de visas spécial hajj. Toutes autres structures françaises, ne faisant pas partie de ces agences agréées et désirant organiser le pèlerinage à La Mecque, doivent, soit être partenaire commercial d'une de ces 40 structures pour s'assurer d'obtenir des visas, soit ont la possibilité de contracter un partenariat commercial avec des sociétés saoudiennes spécialisées dans l'organisation du hajj. Ce dernier cas réduit considérablement la marge de manœuvre de la structure française qui est entièrement dépendante des offres et des prix proposés par la société saoudienne dont la marge financière sur une formule hajj est supérieure à 1000 € par pèlerins. Aussi, ce type de partenariat ne permet d'emmener que de petits groupes de pèlerins car ces sociétés saoudiennes n'affrétent pas d'avion, elles utilisent généralement les lignes régulières aux places limitées de la Saudi Airlines ou de la Turkish Airlines. Les structures françaises concernées par ce type de partenariat ne peuvent prétendre être des agences agréées à l’instar de celles directement habilitées par le Ministère du Hajj.

Des visas français pour des pèlerins résidents en Tunisie

Selon nos sources, cette année le nombre de visas octroyés pour la France devait être sensiblement le même que celui de la saison dernière, à savoir entre 22 et 24 000. En raison des travaux de restructuration des lieux saints à La Mecque et de la forte diminution des capacités d'hébergement conséquentes, en 2011, l'Arabie Saoudite diminua le quota de visas français de 20 à 25 %. Habituellement, le Royaume saoudien délivrait les quotas de visas hajj aux pays, où une communauté musulmane est présente, selon la règle de 1 pour 1000 : 1 visas hajj pour 1000 résidents musulmans. Les agences de voyages agréées sont dans l'obligation de prouver le lieu de résidence des pèlerins qu'elles emmènent, sans quoi les consulats d'Arabie Saoudite ne délivrent pas de visa. Les pèlerins ne peuvent obtenir de visas hajj que du consulat d'Arabie Saoudite du pays de résidence.

Au regard de ces règles strictes, comment se fait-il qu'une agence de voyages française, puisse utiliser son quota de visa en Tunisie alors qu'il est normalement prévu pour les résidents musulmans de France ? Non seulement cela est théoriquement interdit par la loi saoudienne mais surtout cela pénalise les musulmans de France où la demande est très importante. Sans compter que cette agence française vend ses formules en Tunisie à plus de 6000 € ! Les prix pratiqués en France sont déjà insultants et honteux, que dire de ceux pratiqués par cette agence en Tunisie ?

Il faut se débarrasser définitivement de l'idée naïve qui consiste à croire que l'Arabie Saoudite gère le marché du hajj selon une éthique musulmane appliquée au commerce. L'objectif pour 2020 étant pour le royaume de doubler le chiffre d'affaire du hajj : passer de 50 Milliards de dollars à 100 Milliards de dollars. L'influence néfaste de certains hauts dignitaires saoudiens, en totale violation des règlements du Ministère du hajj, rendent possibles des trafics en tout genre : pots de vin pour l'obtention de visas, chantages aux agences de voyages agréées pour les taxer (ex : il existe des agences qui paient jusqu'à 200 000 € par an pour conserver leur quota de visas), spéculation sur les prix de l'hôtellerie et des services etc… Autant de pratiques mafieuses, participant à l'opacité du marché, que certains fonctionnaires saoudiens honnêtes dénoncent eux-mêmes. Sans un trafic d'influence dans les hautes sphères du pouvoir saoudien, jamais des visas octroyés pour un pays en particulier ne pourraient être utilisés pour les pèlerins d'un autre pays.

Ne pas s'engager trop tôt et sans précaution

La plupart des agences organisatrices agréées attendent la deuxième moitié du mois de Ramadan pour conclure les locations d'hôtels que ce soit à Madina ou à La Mecque. Très rares sont les agences qui louent les hôtels à l'année. De ce fait, les tarifications réelles des formules ne sont généralement fiables qu'après le mois de Ramadan. Mais les rabatteurs et certaines mosquées rabatteuses n'attendent pas que les formules soient tarifées donc réelles, ils s'empressent le plus tôt de rassembler le plus grand nombre de pèlerins, généralement en se basant approximativement sur les tarifs de l'année précédente. D'où les demandes fréquentes de rallonge (parfois plus de 500 €) aux pèlerins quand les forfaits sont réellement fixés. Ils mentent consciemment sur le contenu des formules, restent vagues sur les lieux d'hébergement et ne s'aventurent jamais à remettre un quelconque document contractuel pour rassurer le pèlerin. Il n'est pas rare, de voir ces rabatteurs sur un minbar ou faisant un dars afin d'endormir leurs futures proies avec des images mentales et une dialectique bien rodée qui les laissent rêveuses et crédules donc malléables à merci. A ce stade nous pouvons effectivement parler du discours religieux comme opium des arnaqués.

Et cette année s'annonce être un cru particulièrement marqué en terme d'arnaques. Les visas hajj étant épuisés, certaines agences parisiennes nous annoncent d'or et déjà que plus de 2000 pèlerins sont sur la paille actuellement !

Nous invitons donc les futurs concernés, en dehors des conseils habituels, à ne pas s'engager trop tôt dans des formules douteuses et surtout de ne jamais laisser votre passeport et votre argent sans avoir en retour un document contractuel précisant la formule et soulignant votre garantie d'obtention de visa par telles ou telles structures agréées.

Association France Hajjwww.france-hajj.fr

Catégorie :: A la UnePélerinage - Hajj

Tags : : , , ,

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.