Dialogue islamo-chrétien, « l’autre et l’Islam »

Je m’arrêterai au Concile Vatican II (1962-1965) ou «Complexe de Vatican 2» ou «le Concile Vatican II», parce qu’il représente un jalon distinct dans l’histoire de l’Église toute entière. Il est considéré comme le premier rassemblement agressif dans l’histoire, même à l’encontre les adeptes du christianisme, car il en est ressorti avec des textes qui violent les textes fondamentaux du Livre sacré, dans le seul but de satisfaire des objectifs politiques.

Introduction:

Le débat sur «l’Islam et l’autre» n’a plus besoin d’être plus longuement abordé, ce qui a été écrit dans ce domaine est plus que suffisant pour clarifier la position de l’Islam sur les non-musulmans, et la tolérance de l’islam, demeure  une des vertus qui ne peuvent plus prêter à controverse ou à débat, du fait des réalités vécues.  Si l’on considère l’Autre, ici, toutes les autres religions et confessions, nous verrions que le plus grand nombre d’entre elles sont celles des adeptes du christianisme dans toutes ses facettes, parmi les schismatiques d’entre elles, et dont le nombre avoisine près de 349 églises. Mais il suffit de pointer la présence accrue des disciples du christianisme dans le monde, pour réaliser l’étendue de la tolérance de l’Islam, qui a été révélé par Le Seigneur Tout-Puissant au début du VIIe siècle après JC, pour redresser et parachever Son Message, après que le dogme de l’Unicité divine fut falsifié par les deux confessions précédentes, que sont le judaïsme et le christianisme.

Les recherches scientifique, historique, linguistique, et le texte du noble Qur’ân, sont unanimes pour confirmer que les Juifs avaient falsifié le Message sur l’Unicité d’Allah, que Le Tout-Puissant  a fait descendre sur le Prophète Moïse, sur lui la paix, en revenant à l’adoration du veau et à l’assassinant des prophètes. Le Maître des deux Mondes a Envoyé Le Prophète Jésus fils de Marie, sur lui, la paix, aux égarés de son ethnie ; parmi les juifs, pour les ramener à la lettre du monothéisme, c’est lui qui a dit : «Je n’ai été envoyé qu’aux brebis égarées de la maison d’Israël» (Matthieu 15:24). Avant cela, il avait donné la même explication à ses douze apôtres, quand il leur recommanda : « Ne prenez pas le chemin des païens et n’entrez pas dans une ville de Samaritains, allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël» (Matthieu 10: 5-6). Cette dernière phrase, tout en limitant la mission de Jésus et de ses disciples, au retour des Juifs égarés vers le monothéisme et le droit chemin, révèle que Jésus, sur lui le salut, les a mis en garde contre le vouloir d’aller vers les nations et les autres villes, ce qui signifie que son Message est limité aux seuls égarés de son peuple.  Ceci est contraire à ce que l’Église, comme institution, pratique au niveau mondial pour la prédication et l’évangélisation, avec une insistance étrange, à tel point qu’elle n’a guère laissé aucune occasion sans l’exploiter pour une mission d’évangélisation.

Quand les disciples de Jésus, sur lui le salut, se sont éloignés du Message monothéiste, après lui, et qu’ils associèrent au Dieu Tout-Puissant, et qu’ils divinisèrent Jésus, le prophète, en faisant de lui,  le Fils de Fieu, puis, Dieu lui-même, qu’ils lui donnèrent le nom de «Seigneur Jésus Christ» et qu’ils en firent l’égal, ou plutôt, ils l’associèrent au Seigneur Glorieux, qu’ils fabriquèrent la chrétienté actuelle et l’hérésie de la Trinité, le Prophète Muhammad, paix soit sur lui, est arrivé, pour redresser et clôturer le Message monothéiste ; il a  révélé ce qui dans les deux Messages antérieurs a subi les la distorsion, la falsification et le remplacement.  Ceci est clairement établi dans notre noble Qur’ân qui lui, n’a subi aucune altération fut-elle d’un seul mot,  notre Seigneur Tout-Puissant ayant promis de Le protéger jusqu’au Jugement Dernier.
Compte tenu de tous ce qu’endurent les musulmans comme persécutions plus ou moins claires et aigues, depuis le début de l’expansion de l’Islam à ce jour, et qu’il a été assimilé au terrorisme après les événements du onze Septembre 2001, et eu considération à tout ce qui a été concédé comme concessions à l’Église, surtout ces dernières années, dans les différents pays musulmans, que ce soit par ignorance ou intentionnellement, ou même sous la contrainte de pressions  politiques tyranniques, exercées le plus souvent, visiblement, j’ai vu la nécessité de corriger le titre de l’intervention pour qu’il s’adapte avec le vécu, avec toute mon estime pour ceux qui l’ont ainsi nommé, pour que le titre de ce dont je vais parler devienne :  «L’autre et l’islam ». Et non point, «l’Islam et l’autre», l’islam et les musulmans sont ceux qui sont agressés de façon déterminée et arrogante,  sur la base de montagnes de mensonges et de manipulation des mots pour justifier la formulation de décisions injustes et déloyales… C’est l’islam qui est visé, pour qu’il soit éradiqué ou tout au moins pour le déformer et le réduire à de simples manifestations de culte. Toutes ces attaques sont le fruit de décisions clairement affichées et sans équivoque, et il est encore plus remarquable de noter que de nombreuses organisations internationales ont été enrôlées pour mettre en œuvre ces décisions en interférant de manière flagrante dans les affaires intérieures des pays islamiques !

La réalité de la formule «l’autre et l’islam»:

Le temps limité dans notre cadre-ci, ne permet pas d’aborder l’histoire de l’inimitié de l’Église  à l’encontre de l’Islam, depuis son expansion à ce jour, et comment ils le considéraient comme une simple  hérésie au nombre de celles des hérésies qui ont conduit à la déviation du  christianisme, à la déification du Seigneur Jésus-Christ. C’est ce dont a traité Jean Damascène, au  huitième siècle chrétien, dans son livre intitulé «la source de la connaissance», qui contient cent et une hérésies, l’islam étant pour lui, la dernière de ces hérésies d’alors, puisqu’elle porte le numéro cent un (101) ! ..  Le temps, ne permet pas aussi, de rappeler le nombre d’alliances qui ont eu lieu entre les peuples et les institutions chrétiennes, qui se battaient entre elles, mais qui s’unissaient et s’alliaient pour être en mesure de repousser la propagation de l’Islam, en particulier en Europe ; dans ce nombre, il y a les Croisades, la Reconquista en Espagne et la bataille de Lépante en Grèce, en 1571, quand les marines de plusieurs pays chrétiens se sont alliées pour  repousser l’expansion de l’islam, et bien d’autres ..
Mais je m’arrêterai au Concile Vatican II (1962-1965) abrégé en « Concile Vatican II», parce qu’il représente un jalon de rupture dans l’histoire de l’Église toute entière ; il est considéré comme le premier concile agressif de l’histoire, même à l’égard des adeptes du christianisme, ainsi il s’est démarqué de façon flagrante des textes fondateurs du Livre sacré (Bible, Évangiles), dans l’objectif de mettre en œuvre certaines fins politiques… Quant à l’ensemble des Conciles antérieurs, ce n’étaient que des Conciles factices, au sens qu’ils n’avaient pour but que de repousser ce qui se dressait devant l’Église, comme disputes et oppositions internes, entre elles… Quant à ce Concile Vatican II, il constitue la base fondamentale sur laquelle reposent l’ensemble des tentatives actuelles qui ont surgi pour combattre l’islam et les musulmans par tous les moyens depuis 1965. Pour la première fois dans l’histoire, l’institution ecclésiastique a émis la décision claire et explicite d’évangéliser le monde, et donc de déraciner l’islam et d’éradiquer les musulmans, soulignant que cette résolution est unanime ou globale et … qu’elle est irréversible.

Le Concile Vatican II :

Ce Concile a publié seize documents de longueur et de contenu différents, dont nous pouvons résumer les décisions fondamentales globalement comme suit :

1 – Réhabilitation des Juifs du meurtre déicide, bien que cela soit contraire à la doctrine et aux textes évangéliques très clairs.

2 – Déracinement de la gauche dans la décennie quatre vingt du siècle dernier, de telle sorte que ne puisse subsister aucune alternative au capitalisme colonial. Cela a été fait en collusion entre le Vatican, la CIA et Gorbatchev en tant qu’agent de l’intérieur… Que de livres ont été écrits sur les détails de la création du parti polonais « Solidarnosc »,  ou bien sur «l’année mariale» dans le but de créer un climat religieux artificiel, ou ce qui a été dépensé comme fonds gaspillés… pour la mise en œuvre de ces plans.

3– Éradication de l’Islam avec le début du troisième millénaire et l’achèvement de  l’évangélisation du monde.

4 – Faire parvenir l’Évangile à tous les hommes : C’est la formule ambigüe qui a été annoncé à l’époque, puis le pape précédent, Jean-Paul II en 1982, l’a clarifiée dans un discours officiel en  déclarant la nécessité d’évangéliser le monde, soulignant que cette décision est irrévocable.. (parce que la décision est celle d’un concile œcuménique)!

5 –L’Unification  de toutes les Églises sous la direction de l’Église catholique romaine, et l’établissement d’un comité spécial qui, en dépit des différences dogmatiques, y compris fondamentales entre elles. Quand cette décision n’a pu se concrétiser,  Jean-Paul II les a exhortés en disant : « C’est la seule façon de s’opposer à l’expansion islamique » (cf. « La géopolitique du Vatican »).
6 – L’imposition de la participation à l’évangélisation à  tous les chrétiens, les ecclésiastiques parmi eux et les laïcs. Ce fut la première fois dans l’histoire, que l’Église aura publié des édits écrits et dont l’appel concerne des laïcs non appartenant à la hiérarchie de l’institution ecclésiale.

7 – L’utilisation des églises locales pour les actions de prosélytisme, qui met les minorités chrétiennes en position de suspects de malhonnêteté ou de trahison, envers les pays qu’ils habitent, ou bien, vis-à-vis des majorités musulmanes…

8 – L’imposition de l’hérésie du «dialogue» comme moyen pour prêcher et gagner du temps jusqu’à la christianisation sans faire face à la résistance.

9 – Établir une commission pour le dialogue, sous la présidence du cardinal Arenzy
10 – Créer une commission spéciale pour christianiser le monde, dirigé par le Cardinal Joseph Thomko. Les membres de ces deux commissions ont publié un document conjoint du 20/6/1991 intitulé «Dialogue et (Bonne nouvelle) Annonce » qui reprennent les orientations nécessaires au processus en progression continu, de christianisation en cours depuis ce temps là,..

11 – Parmi les décisions les plus importantes et les plus étranges,  approuvées par ce Concile est la reconnaissance par le Vatican, que les Évangiles n’ont pas été révélés de Dieu, mais qu’ils ont été écrits par des humains, et que les différences dans ou entre eux ne sont pas des contradictions, mais dues au «pluralisme dans l’expression» et malgré cela, ils les ’imposent comme étant révélés !

Document « Nostra Aetate » :

Le document « l’Église dans le monde de ce temps », est considéré comme l’un des documents les plus importants du Concile Vatican II, car il donne la position du Vatican à l’égard des non chrétiens… C’est ce document qui a innocenté les juifs du sang du Christ, malgré toutes les contradictions flagrantes entre ce décret et les dizaines de phrases encore présentes dans les Évangiles, qui accusent les juifs d’avoir crucifié le Christ !  Quant au décret concernant les musulmans, il est composé de dix sept lignes dont le texte dit :

La religion musulmane :

« L’Église regarde également avec considération les musulmans qui adorent le Dieu unique, Le Vivant et L’Éveillé, Le Miséricordieux Tout-Puissant, Créateur du ciel et la terre, qui a parlé aux hommes. Ils essaient très dur, de toutes leurs forces, de se soumettre aux décisions de Dieu, même si elles sont cachées, tout comme s’est soumis Abraham à Dieu, et que prend volontairement la foi islamique, comme exemple pour elle. Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, ils le vénèrent comme prophète, et ils vénèrent sa mère la Vierge Marie, et parfois ils la supplient pour intercéder. Ils sont dans l’attente du Jour des comptes, durant lequel Dieu récompensera les humains, ils respectent les valeurs et ils vouent leur culte à Dieu, en particulier par la prière, l’aumône et le jeûne.

« Si ce n’est qu’au cours des siècles ont éclaté de nombreux différends et des inimitiés entre chrétiens et musulmans, le Concile Vatican II, les appelle tous à oublier le passé et à s’efforcer sincèrement à essayer de se comprendre mutuellement, et qu’ils agissent ensemble pour la protection et la diffusion de la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté, pour tous les humains.»(page 29)

Si nous examinions attentivement le texte et l’ensemble de ce qu’il comporte comme manipulations dans un but analytique, nous noterions ce qui suit :

* Que le mot « islam» ne figure pas dans ce texte.

* Que l’Église «regarde également avec considération» les musulmans. Elle ne les désigne pas, comme disciples du Troisième Message monothéiste, qui a été révélée par le Seigneur pour redresser ce qui a été falsifié dans les deux précédents messages et comme clôture du Message monothéiste, mais l’Église les considère seulement avec considération !

* Que Le Dieu, qui est vénéré par les musulmans «  a parlé aux humains »,  et donc, qu’il n’a pas parlé spécifiquement à notre Prophète Mohamed comme il a parlé à Moïse ou Jésus la paix soit sur eux!

* L’Insistance délibérée pour occulter la descendance des musulmans (de notre Seigneur) du Prophète Ismaïl, chose sur laquelle se sont organisés de graves événements politiques dans le droit des Palestiniens..

* Que la «foi islamique» prend notre Prophète  Abraham comme un exemple, elle le prend seulement comme modèle et elle n’a avec lui aucun lien de parenté (avec lui) ! Le plus important dans cette expression, indigne de foi, est le fait qu’elle exclut l’affiliation des Palestiniens à leurs terres, du fait qu’en tant que musulmans, ils n’ont aucune filiation avec          ( seigneur) Abraham, et que l’islam n’a aucun lien avec cette région, après que ces falsificateurs l’aient mis dans ce document, au nombre des religions asiatiques pour l’éloigner complètement de la région dans laquelle (a été descendue) la Révélation eut lieu  !

* La persistance dans l’exclusion de l’Islam des textes évangéliques , en dépit de toutes les références qui sont encore dans les textes de la Bible dans ses deux Testaments, malgré tout ce qu’ils ont enduré comme réarrangements, changements, pour ne pas dire, comme falsifications délibérées…

* Le processus de falsification de l’histoire, dans le présent document et le fait de placer l’islam parmi les grandes religions de l’Asie, qui sont nées loin du christianisme, est un des signes des tromperies à objectifs multiples, dont la plus importante est que l’Islam n’est pas venu, pour accuser et pour corriger ce qui a été falsifié dans les deux Messages précédents, et tout particulièrement, l’un de ces objectifs était d’exclure les musulmans palestiniens de cette région. Ainsi, ils n’auraient aucun droit sur leur terre spoliée tyranniquement afin que se poursuive le processus de l’occupation sioniste sans gêne et sans soutien historique pour les Palestiniens !
* L’accent sur la nécessité d’oublier le passé et tous les dépassements commis par l’Église contre les droits des musulmans,  comme les massacres et les persécutions qui se poursuivent, comme en témoigne la persistance à christianiser le monde.. L’Église n’a pas présenté ses excuses aux musulmans comme elle l’a fait aux juifs pour tout ce qu’ils ont subi comme persécutions à travers les siècles, (mais) par contre, elle nous demande d’oublier.. C’est la même position qu’a adoptée le Pape Benoît 16, lorsqu’il a délibérément insulté l’islam et les musulmans dans sa conférence à l’Université de Ratisbonne en 2006, sans qu’il ne s’en excuse… (mais) par contre, il a regretté la réaction des musulmans et leur colère ..

Conseil œcuménique des Églises:

Lorsque l’Occident fanatique a échoué dans sa tentative d’évangéliser le monde à la veille du troisième millénaire, le Conseil œcuménique des Églises a, en Janvier 2001, assigné aux États-Unis, la tâche d’éradiquer l’Islam, en étiquetant la décennie (2001-2010) comme celle de la «décade du déracinement du mal». Il a suffit de quelques mois, pour que l’administration américaine nous crée la tragédie du «onze septembre» pour se draper de la légitimité internationale dans la mise en œuvre de ses projets coloniaux missionnaires dont le plus important est celui qu’elle a appelé le nouveau ou le grand Moyen-Orient,..

Le Conseil œcuménique mondial des Églises est une organisation de 349 églises différentes, éparpillées dans 120 pays et il représente toutes les tendances chrétiennes dans leurs  différences de dogmes. Cependant, l’Église catholique romaine n’est pas membre du Conseil (pour des motifs d’organisation politique..), tout en coopérant avec lui, activement, tout en n’en étant pas membre..

Le Conseil mondial œcuménique des Églises, qui travaille conjointement avec la Commission d’évangélisation du monde et d’autres comités du Vatican, a organisé la plus grande conférence mondiale sur la Mission et l’Évangélisation, du 9 au 16 mai 2005, en Grèce, pour unir les opérations de christianisation du monde des différentes églises, en particulier,  entre les églises de tendance évangélique ou pentecôtiste, et catholique romaine.  Malgré la destination des opérations de prosélytisme vers trois domaines clés: les anciens pays du bloc de l’Est, les pays chrétiens rongés par l’athéisme, les pays islamiques et le reste des autres religions, l’accent sur le changement du Qur’ân et la déstabilisation de l’Islam tient la première place dans l’agenda. Les conférences missionnaires locales et mondiale se succèdent avec détermination et  persévérance, tout comme se succèdent les faux semblants, les mensonges et les actions à double face avec les responsables musulmans..
Parmi les décisions les plus importantes qui ont résulté de cette conférence, qui médiatise «(la décade  d’éradication du mal», les articles suivants:

  • Éviter les conflits ou la concurrence entre les différentes églises durant les opérations d’évangélisation;
  • Insister pour que « le message de Dieu» imposé par les églises soit adressé à tous les êtres humains, il est du devoir de l’Église de mener les gens à la repentance pour entrer dans une nouvelle vie en Jésus-Christ ; l’Église toute entière est requise pour porter l’Évangile au monde entier,
  • L’implantation d’églises du Christ est nécessaire dans les cultures locales pour faciliter le développement de la foi chrétienne;
  • Étudier comment surmonter la présence croissante des autres religions, en particulier l’islam, en Europe et en Amérique du Nord, car il représente un véritable défi pour les activités des missionnaires..
    Les plus importantes  conférences missionnaires précédentes:

Parmi les plus importants résultats issus des courants successifs nés de la crise de l’intégrisme et de la modernité, et qui ont affecté l’institution ecclésiastique au début du  XXe siècle et qui pouvait détruire l’église comme entité dans son ensemble, il y a eu le fait d’avoir soulevé deux questions cruciales : la défiance vis-à-vis de la crédibilité des textes évangéliques et de leur contenu scientifique ou cognitif; la preuve de leur différentes formulations au fil du temps, c’est-à-dire, qu’ils ne sont pas du tout révélés .. Ce qui signifie leur réfutation dans la forme et sur le fond ! C’est pour cela que l’institution de l’église a entrepris, avec sa toute puissance, d’imposer le christianisme au monde et de persister dans la christianisation, car c’était la seule issue pour elle, après que fut détruite la crédibilité de ses textes, surtout après la bataille entre l’intégrisme et la modernité..

Christianisation :

Parmi les conférences les plus importantes qui ont eu lieu sur la scène mondiale: la conférence: «Lausanne 1»,  Suisse, en 1974, pour discuter des moyens à mettre en œuvre pour l’exécution des décisions du Concile Vatican II, et toutes soulignent la nécessité d’évangéliser le monde.. Conférence «Colorado», États-Unis, en 1978, pour discuter des moyens à mettre en œuvre pour appliquer les résultats de la précédente conférence de la ville de Lausanne.. Puis «Lausanne 2» à Manille aux Philippines en 1989, avec la participation de 3000 dirigeants missionnaires venus de 170 pays de partout dans le monde.. Et les conférences se sont succédées et continueront jusqu’à l’année prochaine, 2012, avec la tenue du Synode pour la nouvelle conversion et l’évangélisation du monde.

Le pape Benoît XVI:

D’autre part, le Pape Benoît 16, qui a officiellement annoncé son soutien et son ralliement au nouvel ordre mondial, ne s’arrête pas de tenter désespérément d’évangéliser le monde par tous les moyens, même les politiques. Quand il était en visite aux États-Unis, du 15 au 20 avril 2008, il a délivré onze allocutions pour insister sur le rappel du terrorisme islamique, et en particulier dans trois d’entre elles : la déclaration conjointe qu’il a faite avec  George Bush, le 16 avril, son discours du 17 devant les représentants des différentes religions, puis le discours qu’il a prononcé le 18 au siège des Nations Unies, où il a demandé à cette institution internationale, qui n’est pas neutre, d’intervenir pour protéger les minorités chrétiennes dans le monde, en disant: «Si les États sont incapables de garantir une telle protection, la communauté internationale se doit d’intervenir avec les moyens légaux figurant dans la Charte des Nations Unies et dans d’autres dispositions du droit international» ! répétant cette phrase plus d’une fois.

Ses tentatives ne se sont point limitées à ce point, mais il a annoncé le lundi, 28 Juin 2010, la création d’une nouvelle commission papale pour évangéliser les pays de racines chrétiennes intitulée «Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation», après qu’il eut annoncé que son nom serait «le Conseil pontifical pour l’évangélisation de l’Europe», mais il a changé le nom pour éviter les critiques, expliquant que ce nouveau conseil a pour objectif de: «déployer la nouvelle évangélisation dans les pays qui ont été évangélisés auparavant, et dans lesquels il y a d’anciennes églises, mais ils s’en sont éloignés et ils vivent une sécularisation en progrès parce que  la disparition du sens de l’existence de Dieu est devenu un défi à relever par tous les moyens possibles pour redéployer la vérité éternelle de l’Évangile du Christ ».. Les 24 et 25 Mars 2011, il a innové un moyen d’intégration entre le dialogue et l’évangélisation «sans avoir l’air d’un processus d’évangélisation», a-t-il dit, et cela  avec les travaux d’un forum pour le dialogue entre croyants et non-croyants dans la cour de la cathédrale de Notre Dame à Paris, une cérémonie à laquelle ont participé aussi bien l’UNESCO, l’Institut scientifique national français(e) et l’Université de la Sorbonne, avec  des séances auxquelles ont participé des invités spécifiques tels que les  hauts fonctionnaires et les étudiants en doctorat. C’est ce qui révèle l’étendue de l’influence du pape romain et de ses institutions dans les sociétés occidentales, notamment en France qui prétend la laïcité, tout en se solidarisant avec lui, par ses plus importantes institutions dans le but de déraciner l’Islam…
Benoît 16 est celui qui  a affirmé que les musulmans se doivent de faire ce qu’a fait le Vatican comme modifications et changements  des textes, sur la base de ce que lui impose le siècle des Lumières, et que les musulmans se devraient de supprimer tout ce qui est dans le Qur’ân, comme accusations divines contre ceux qui ont dévié du Message monothéiste et pour une exégèse du Qur’ân, en adéquation avec les demandes de l’occident et son institution croisée !  Le cardinal Tauran, président du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, est celui qui a dit qu’il n’est guère possible de dialoguer avec les musulmans tant qu’ils persistent à affirmer que le Coran est la parole de Dieu ?!.
Benoît 16 a annoncé l’établissement de la prière en commun entre les adeptes de toutes les religions et confessions dans la ville d’Assises, en Italie, en Octobre 2011, après trois mois , pour commémorer le passage de vingt années de cette innovation destinée à s’habituer à briser les barrières entre les religions et confessions différentes, afin de faciliter le processus de christianisation ; il a également annoncé la création d’un Synode spécial pour l’évangélisation nouvelle en Octobre 2012, pour lequel les commissions d’archevêques ont commencé la préparation.

Concessions des musulmans:

J’ai mal ou plutôt, j’ai honte d’avoir à mentionner plusieurs exemples des concessions accordées par quelques musulmans à propos de leur religion, pour se soumettre ou bien pour être agréable à l’Église, par ignorance ou volontairement, sauf que la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement, appelle à faire preuve de fermeté dans la défense de la religion ..

Al Azhar, qui est en Égypte et dans le monde islamique, le symbole le plus grand et le plus prestigieux de l’Islam, a fait montre de négligence dans la défense de l’islam et de Son Prophète, paix sur lui, en acceptant dans l’enseignement, la suppression de l’éducation religieuse comme matière essentielle (éliminatoire) pour la réussite ou l’échec, et pour avoir accepté « le remaniement » des programmes religieux, la modification des versets dans les programmes d’enseignement, au lieu de simplement expliquer et expliquer les raisons de leur révélation, ou encore le transfert des instituts Azhar à l’éducation ou leur transfert vers d’autres établissements, ou la « correction » du discours religieux et l’atteinte à ses constantes ; la fermeture des mosquées entre les prières, la réduction des lieux de construction de mosquées, le transfert à d’autres fonctions de lieux non affectés au culte,  mais pire, la démolition de ce qui a été construit avant l’obtention des permis de construire ; – et ici je ne peux que poser la question : Est ce que ces mêmes fonctionnaires et ces ministres peuvent se permettre de procéder à de tels actes contre les églises, dont la proportion a dépassé le taux de leurs adeptes par rapport au faible taux du nombre de mosquées pour les musulmans ?! Que d’églises ont été construites sans permis, et que de terrains ont été accaparés (dans) sans qu’aucune main ne bouge, et que d’églises ont procédé à des extensions de taille au point de désorganiser le plan d’urbanisme et architectural, ou encore ces maisons qui ont été transformées en églises par rajout de coupoles surmontées de croix sur leurs toits!. .
Les fonctionnaires d’Al Azhar se sont départis des enseignements de leur religion et des commandements du Prophète, la paix soit sur lui, en étant complaisants à propos du hijab en France, et en acceptant de livrer Wafa Qostantîn, au lieu de la défendre ;  ainsi également, en fermant l’œil, au lieu de défendre l’islam et son noble prophète dans la farce de l’Église d’Alexandrie, en la reléguant au monde du silence et l’oubli ; le silence aussi, lorsque les autorités, répressives américaines à Guantanamo Bay et ailleurs, ont insulté et blasphémé Le Noble Qur’ân, et particulièrement, ce silence étrange quand a été annoncée la promulgation de la fête anniversaire de la naissance de «Notre Seigneur Jésus», comme jour  férié officiel dans le pays, un pays à majorité musulmane, alors qu’il aurait été plus séant pour eux, d’expliquer ce que cette mesure causait comme préjudice à la foi des musulmans, qui représentent l’écrasante majorité en Égypte et comment de telles actions vont au-delà des limites de la tolérance pour contribuer à ouvrir la voie à la christianisation de l’environnement !

Pire, que ceci ou cela, il y a encore beaucoup d’autres choses malheureusement, comme la signature le 18 avril 2005, de l’accord, entre Al Azhar, le Vatican et l’Église anglicane, pour permettre aux missionnaires de faire du prosélytisme en Égypte, sans rencontrer d’obstacle.
Tout comme je signalerai plus particulièrement, ce document, qu’ont commencé à signer, par ignorance ou délibérément, 138 parmi les plus grands savants et érudits musulmans de haut niveau en Octobre 2007, puis, le nombre des signataires s’est encore accru, ce document est intitulé «Venez à une parole commune», dans lequel les signataires reconnaissent que nous, musulmans et chrétiens, adorons le même Dieu !!  Ici, je ne peux que demander à tous ceux qui ont signé ce document humiliant : Avez-vous oublié que le caractère de Dieu dans l’Islam n’est pas le monothéisme seulement, mais il est  «Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus. Et nul n’est égal à Lui».?!. Alors que le Dieu des chrétiens est : « Notre-Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, qui s’est fait homme pour sauver l’humanité, qui a été crucifié et enseveli, qui est descendu en Enfer, puis il a été ressuscité  et ensuite, il s’est élevé au ciel pour s’asseoir à la droite du Père, qui est lui-même, ce qui veut dire que le Père, le Fils et le Saint-Esprit, sont consubstantiels dans un seul Dieu»?!
Dans la même série de concessions déplaisantes, elle a émis des ordres spécifiques à tous les pays islamiques, pour assécher l’Islam à la source. Des ordres ont également, été délivrés au Complexe du Roi Fahd pour réduire le nombre annuel d’impressions du Qur’ân, de sorte que le jour viendra où nous ne trouverons à portée de main que «Le Droit Critère- Al-Furqân al-Haq» – cette innovation dégradante qu’ont inventé des mains frivoles de l’administration américaine qui les distribue aux pays du monde arabe et musulman, en tant que Coran révisé… Je ne dis rien sur la télévision par satellite et des programmes qui vilipendent l’Islam et le Noble Prophète de l’Islam alors que nous nous ne répliquons pas et que nous n’expliquons pas les faits, mais plutôt, cela n’est pas permis, sinon avec réticence ou à contrecœur dans l’intention de jeter de la poudre dans les yeux! ..
Comment, après toutes ces concessions, dialoguer avec ces gens-là et répondre à leurs demandes au lieu d’arrêter la farce des concessions ; ne faudra-t-il pas plutôt demander d’arrêter l’hystérie de l’évangélisation du monde et geler les relations avec cet Occident fanatique et croisé jusqu’au moment où il corrigera, modifiera et arrêtera  cette farce?! Il est suffisant ici de noter la corruption de ce dialogue, le comité du dialogue du Vatican a imposé, dès sa première réunion avec le Comité d’Al-Azhar dont elle a recueilli la signature, qu’il n’y ait  «aucun débat sur la foi». Quelle est l’utilité du dialogue donc, quand la divergence entre nous se situe à propos de la foi ?!.

Conclusion:

La position de l’autre vis-à-vis de l’islam et des musulmans, et l’attaque violente contre l’islam est devenue claire et affichée visiblement pour que la réponse soit décisive, concluante et intransigeante. J’ai exposé brièvement les thèmes les plus importants qui prouvent que le processus d’évangéliser le monde et de déraciner de l’Islam est une décision irréversible pour l’Église, et que tous leurs documents sont formulés en vue de mettre en œuvre ce qu’ils ont décidé en 1965 pour évangéliser le monde.. Je fais donc appel à l’Union Internationale des oulémas musulmans, et à toutes les institutions et organes islamiques, pour unir leurs efforts  pour défendre l’Islam et pour prendre les mesures nécessaires pour condamner et rejeter le document  qui vise particulièrement à déraciner l’Islam et à éradiquer les musulmans émis par  le Concile Vatican II, intitulé «Nostra Aetate », c’est sur la base de ce document qu’ont été construites deux grandes questions distinctes et complémentaires : Évangéliser le monde, d’une part, déraciner les racines historiques et religieuses du peuple  palestinien, de l’autre ..

Dans le premier cas : Il est nécessaire d’user de tous les moyens pour s’opposer à l’entreprise d’évangélisation du monde et de déracinement de l’Islam, menées par l’institution du Vatican pour imposer une religion tissée par des (conseils) Conciles au cours des siècles, c’est-à-dire, aussi éloignée que possible de la révélation divine. Ces faussaires doivent comprendre que l’Islam, a été révélé par Dieu Tout-Puissant, après que les juifs et les chrétiens aient divergé du Message de l’Unité de Dieu –monothéisme absolu-, et ils n’ont aucun droit d’éradiquer l’Islam au prétexte de protéger ce qu’ils ont commis comme falsifications, modifications pour  protéger leur identité !
Dans la deuxième question: ils ont décidé d’éloigner l’Islam du lieu des Messages monothéistes divine et de le transplanter parmi les religions asiatiques, afin d’exclure les musulmans et en particulier les Palestiniens de leurs terres pour fournir une terre sans peuple à un peuple sans terre – comme on dit.. Les recherches scientifiques et les fouilles effectuées par les sionistes dans le Sinaï et dans la terre de Palestine, ont confirmé que les Juifs n’ont pas laissé trace de leur présence dans ce pays, il suffit de signaler les résultats de recherches publiés par un certain nombre des professeurs Juifs crédibles, comme le livre «La Bible dévoilée. Les nouvelles révélations de l’archéologie» à la fois Israël Finkelstein ( I. Finkelstein) et Neil Asher Silberman (N. Silberman), tous deux de l’Université hébraïque, ou un livre «Comment fut inventé le peuple juif» du savant Shlomo Sand (Sand Sh.), et beaucoup d’autres, pour réaliser que l’affaire palestinienne est purement politique et non religieuse ; les juifs, et même sur la base des dires de la Bible, dans ses deux Testaments, ancien et nouveau, n’ont aucun droit sur la terre de Palestine, dans laquelle il sont commis toutes sortes d’agressions et de massacres interdits au niveau international pour déraciner un peuple .. Parce que le don de la terre promise dans les textes était subordonné à l’intégrité, or, les Juifs, selon la Bible , les juifs ont divergé du monothéisme et ils sont retournés à l’adoration du veau et aux tueries des prophètes .. C’est ce que révèle aussi le Qur’ân.
Il doit également être nécessaire d’annuler le document intitulé «Venez à une parole commune», et le retirer le plus rapidement possible du cadre des échanges avec l’Église,  car  nous, les musulmans, n’adorons pas le Seigneur Jésus-Christ, qui a été déifié par le Concile de Nicée en 325 après JC, et nous n’adorons pas la Trinité, qui a été fabriquée en 381 lors du  concile de Constantinople, mais nous adorons Dieu, rien n’étant comme lui ..

A la fin de cette intervention, je pose une question à propos de l’action d’évangélisation, évangélisation du monde, du déracinement du peuple de Palestine, je pose cette question au pape Benoît 16, qui dirige le processus d’évangéliser le monde, d’une façon hystérique diabolique, et tel un fanatique butté :

Quel sera le sort des Juifs dans le processus d’évangéliser le monde? .. Plutôt quel sera le devenir de ces sionistes, auxquels tu as donné une terre à laquelle certainement, ils n’ont aucun droit, pendant que souffre le peuple palestinien et subit le génocide ethnique dont on tait l’écho, au vu et au su du monde entier: Allez-vous christianiser les Juifs aussi, ou sont-ils, pour quelque raison dans le ventre de Jacob, exonéré  du salut chrétien ?!
J’attends aussi, de l’Union Internationale des savants musulmans et de tous les organismes islamiques pour qu’ils s’unissent et se solidarisent pour  exiger du pape Benoît XVI, à la tête du Vatican et président du Saint-Siège, qu’il présente des excuses publiques, claires et nettes,  à tous les musulmans sur tous les éléments suivants :
* Présenter des excuses pour ses fautes, en insultant l’islam et en insultant le prophète Mohammed, paix soit sur lui, délibérément et volontairement, dans son discours à l’Université de Ratisbonne, il a délibérément voulu cela en choisissant une référence tendancieuse, la citation de référence ne s’impose pas dans un texte qu’écrit un auteur, mais c’est plutôt l’auteur qui choisit la citation pour renforcer son opinion ou pour réfuter le témoignage ..

* S’excuser pour tout ce qu’a fait l’Église institutionnelle contre les musulmans, à travers l’histoire, depuis la propagation de l’islam à nos jours, comme il a officiellement présenté ses excuses aux Juifs pour tout ce qu’ils ont enduré comme persécutions à travers l’histoire ..
* Des excuses pour le processus d’évangélisation du monde, qu’il mène avec détermination pour déraciner l’Islam, et agir pour arrêter cette campagne qui a généré des dégâts à tous les peuples, y compris aux adeptes du christianisme auxquels elle a été imposée et à leurs églises locales sommées d’y participer ; il est nécessaire d’arrêter les  honteuses répressions et la coercition pour forcer la conversion au christianisme, même si c’est sous la couverture trouée d’une soi-disant assistance..
* Présenter des excuses pour la section sur les musulmans dans le document « l’Église dans le monde de ce temps », à la formulation duquel, il a participé, lors du Concile Vatican II, quand il portait le titre et le nom du cardinal Ratzinger, président de l’Inquisition, qui a changé son nom pour celui de Comité des Doctrines de la Foi, y corriger tout ce qui y est écrit comme faussetés, contrevérités historiques et religieuses à l’encontre de l’Islam et des musulmans ..

* Présenter des excuses aux Palestiniens pour avoir été à l’origine de leur déracinement de leurs terres grâce à la falsification des vérités historiques et des textes, et à propos de tous ce qu’ils ont souffert comme agressions, comme nettoyage ethniques et le pillage de leurs droits et de leurs richesses, pire, pour un siège encore en cours, qui enferme leur identité, leur existence, et leurs réalisations, et pour travailler à les rétablir pleinement et agir pour le retour des réfugiés palestiniens, les juifs n’ont certainement pas de droit sur cette terre, qui (ont) a été extorquée à des fins politiques.
Tant que des excuses officielles à propos de tout ce qui précède, il est du devoir de tous les  musulmans de cesser de traiter avec cette institution croisée insensée jusqu’à ce qu’elle se remette en question et qu’elle comprenne le sens du droit, de la justice, de la liberté, de la paix,  et jusqu’à ce qu’elle prenne conscience que toutes ces valeurs sont le droit de tous les êtres humains pour  vivre en sécurité et en harmonie.

Intervention du Prof. Dr. Zeinab Abdelaziz, Membre de l’Union Internationale des savants musulmans.

Conférence sur les  caractéristiques du discours islamique : Cha’bâne, 27-28 1432, du 28-29 Juillet 2011, Grand Hôtel  Hyatt, Le Caire.

La religion musulmane (selon l’Eglise):

traduit de l’arabe par Abdel Madjid AIT SAADI

Catégorie :: Culte musulman en FranceInformations & Décryptage

Tags : : , , ,

Commentaires (2)

Trackback URL | Commentaires Flux RSS

  1. BOUFRIOUA dit :

    Texte émouvant.

  2. myriam dit :

    Le professeur devrait se renseigner sur la Pentecôte et son message: « Allez, enseignez toutes les nations ».
    mais nul ne peut avoir toutes les connaissances

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.