Faux Halal. La SFC-VH mosquée de Paris assigne en justice la mosquée de Paris

Le 2 juin 2011, lors du premier rassemblement européen de la Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP), Kamel CHIBOUT, président de la Fédération Régionale de la Grande Mosquée de Paris (FRGMP) Grand-Est, intervenait devant une salle comble de près de 2000 sympathisants venus de toute la France et d’Europe.

Le discours prononcé par Kamel CHIBOUT, porte-parole de sa fédération régionale, évoquait différentes thématiques concernant le fonctionnement et la gestion générale de l’institution Grande mosquée de Paris, ainsi que l’actualité récente du culte musulman en France, à savoir et particulièrement les élections du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Dans ce discours qualifié de « fracassant  et historique»  par l’assistance, un passage pointe le récent scandale du lot de saucisses, de la marque « Herta », dans lequel de l’ADN de porc a été décelé par un laboratoire d’analyse, alors que ce lot était sensé être « halal » (licite) pour des consommateurs musulmans. En effet il s’agissait et s’agit toujours d’un scandale. Un scandale est une affaire retentissante soulevant l’indignation publique. Ce qui fût le cas puisqu’une très large presse et même la télévision se sont saisies de cette affaire. Les impacts sont importants, au point où le groupe NESLE, propriétaire de la marque « Herta » a cessé la production des produits « incriminés ».

Le passage du discours en question, le voici :

Nous n’avons pas pu nous préserver des scandales liés au halal de la Grande Mosquée de Paris. L’affaire des saucisses  « Herta » a sonné une alarme que l’on se doit de prendre en considération faute de crédibilité. Il faut songer à un aggiornamento des référentiels actuels, du système de contrôle du halal au niveau de la GMP. Cela est inexorable pour la survie de notre label.

La SFC-VH a saisi la justice dans une procédure de référé à l’encontre de Kamel CHIBOUT, qui agissait au rassemblement européen de Lille en tant que président de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris, par conséquence, la société de contrôle « Hâlal » SFC-VH partenaire commercial de la Grande Mosquée de Paris, assigne une fédération régionale de cette dernière.

Le passage du discours parait très clair, Kamel CHIBOUT fait référence à la Grande Mosquée de Paris, à son cahier des charges du « Hâlal » et non à la société qui commercialise le label Mosquée de Paris, à savoir la SFC-VH dont le gérant est M. KRIOUCHE.

L’acte d’assignation délivré le 20 juillet 2011 à M. CHIBOUT est truffé de fautes et d’incohérences. On s’aperçoit clairement que l’on veut impliquer ou accuser la fédération de la Grande Mosquée de Paris Est du scandale de la saucisse « Herta » initié par le site Internet www.debat-halal.fr pour le grand bien des consommateurs musulmans. A notre connaissance la FRGMP-Est n’est aucunement liée aux acteurs et structures impliqués dans l’affaire « Herta », d’ailleurs un procès au tribunal de commerce de Nantes est actuellement en cours, il oppose la SFC-VH au responsable du site Internet debat-halal.fr. Le temps est au délibéré.

L’avocat de la SFC-VH, s’est contenté d’un vulgaire copier-coller de l’acte d’assignation de l’affaire de Nantes opposant la SFC-VH/BAKER VIANDES(débat-halal), sans prendre la peine de corriger le texte pour l’adapter à l’affaire SFCVH/FRGMP-EST.

Visuel d’un extrait de l’acte d’assignation :


Remarques :

– Le nom de la ville ou se déroule la procédure est Mulhouse et non Nantes.

– On entretient la confusion. Kamel CHIBOUT est président de la FRGMP, il a signé et lu son intervention en tant que tel, par conséquence c’est l’association FRGMP qui doit être assignée et non Kamel CHIBOUT en tant que simple individu.

– Le site Internet de la FRGMP n’a jamais été alimenté ou utilisé. Depuis son horrible et inutile création, il demeure la propriété exclusive de la FNGMP. La revue de la FRGMP Est n’existe tout simplement pas.

Dans ce court extrait nous constatons déjà la médiocrité et l’amateurisme de la démarche.

Pourquoi la Grande Mosquée de Paris, gérée par « l’association des Habous » n’a-t-elle pas eu le courage d’assigner elle-même Kamel CHIBOUT, alors que le discours se référait précisément au cahier des charges du « hâlal » de la société des habous ?

En effet, Kamel CHIBOUT et sa fédération n’avait aucune raison de viser une société commerciale  insignifiante et déjà impliquée dans un procès de fond, car ils savent pertinemment que c’est en amont, au niveau de la GMP et de son mauvais cahier des charges du « hâlal », qu’il faut agir, qu’il faut dénoncer. Le cahier des charges fixe les définitions du hâlal, les règles, les exceptions et les procédures de contrôle qui servent de garde-fous et de référence aux partenariats que la GMP contracte avec des structures tierces comme des industriels, des abattoirs, des sociétés de contrôle et de certification, des commerces…

Les très mauvais conseillers de Dalil Boubakeur  n’ont pas manqué sur ce coup d’augmenter considérablement les chances de la GMP de se retrouver véritablement au cœur d’un grand procès indispensable et espérons le, salvateur pour des millions de consommateurs musulmans. Ce procès du faux Hâlal en France, en Europe et dans les pays du golfe aura raison de ses barons impies.

B.S

Catégorie :: A la UneLe Halâl et le marché

Tags : : , ,

Commentaires (3)

Trackback URL | Commentaires Flux RSS

  1. Henniche dit :

    Salam alaikoum cher frère,

    Je suis scandalisé par ce procédé d’intimidation, toute ma solidarité.

    M. Henniche

  2. Souhila dit :

    Je suis scandalisée par le manque de structure et de norme pour le Halal en France.
    Je pense que c’est à vous représentants du culte musulman en France de faire en sorte qu’une norme ou charte en matière de certification des produits Halal existe et soit appliqué par les industriels et autres acteurs du Halal!!
    Pourquoi attendre que la télévision révèle certaines failles pour réagir?
    J’estime que c’est une priorité pour tous les musulmans de France qui aimeraient pouvoir manger du Halal en toute confiance et pas forcément remettre en question chaque boucherie et autres distributeurs de produits Halal.
    Et encore plus en cette période sainte du mois de Ramadan mais pas uniquement…
    Après qui assigne qui n’a aucune importance, ce qui est important ici est de représenter tous les musulmans et de montrer un front uni contre le « faux Halal ».
    Je pense qu’il serait plus évocateur pour tous qu’un consensus soit pris et écrit sur la question rapidement.

    Souhila

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.