Les musulmans n’ont plus peur du Font National

Lettre Ouverte d’Omar Djellil à Marine Le Pen

Omar DJELLIL, né à ANTHONY (92), enfant de la Banlieue française, membre de la communauté nationale et patriote musulman, j’ai l’honneur de porter à votre attention cette lettre ouverte.
Autodidacte, ni baccalauréat ni cursus universitaire à revendiquer mais des convictions patriotiques bien ancrées dans le cœur et trempées dans du titane.


Questions d’actu Avril 2011 avec Omar Djellil…

Depuis 40 ans, je voue, à l’égard du FN, une haine viscérale, surement le fruit d’un conditionnement et d’un endoctrinement des partis politiques français de droite comme de gauche ou la conséquence d’une relation haineuse basée sur l’expérience douloureuse d’amis tués par des militants du FN.

Il y a encore un mois, je considérais votre parti comme une véritable tumeur dans la vie politique française, cancer idéologique qui rongeait la vie démocratique de notre pays et qui faisait de moi un fervent partisan de la dissolution de votre parti fasciste.


Questions d’actu Avril 2011 avec Omar Djellil…

Père d’une fillette de 2 ans et d’un petit garçon de 6 ans, une partie de mon hostilité reposait sur l’inquiétude de vous voir prendre le pouvoir et de prendre des mesures coercitives contre ceux qui ne partageaient pas la même foi que vous ou à l’encontre de mes propres enfants.
Sauf que tout cela ne reposait en réalité que sur des craintes imposées par un système qui pousse les français à la haine mutuelle pour mieux perpétrer ses crimes dans l’obscurité des tensions ethniques.
Ce constat, je le fais depuis une expérience personnelle qui m’a renforcé dans ma conviction que nous pouvons encore sauver la France et par une prise en compte de souffrances communes avec mes compatriotes « français de souche ».
En effet, il y a un mois, j’ai décidé de rompre le silence, de sortir de mon isolement et d’assumer ma responsabilité de citoyen de ce pays.

J’ai convaincu plusieurs responsables du tissu associatif musulman de Marseille d’aller à la reconquête du dialogue avec ceux qui étaient nos plus grands détracteurs. En un mois, quatre rencontres allaient se constituer avec quatre groupes différents de musulmans autour de thématique portées par le FN, sans tabous ni langue de bois.
Le Conseiller Régional FN, Stéphane DURBEC, ami de longue date, n’a pas décliné cette invitation au dialogue avec des membres de la communauté nationale de confession musulmane.

Nous avions tous nos a priori, nos incertitudes et parfois, il nous est même arrivé de douter du bien fondé de notre démarche tant la situation était complexe.
Des musulmans dialoguant avec le Front National à Marseille, immonde blasphème pour les bien-pensants.
De son côté Stéphane DURBEC, isolé dans sa démarche au sein du FN, a pris le train du dialogue en marche, une opportunité nouvelle à saisir s’est présentée à lui.
Quatre rencontres, une visite de la mosquée de la Porte d’AIX et une rencontre avec les habitants et les commerçants de notre secteur.

Historique dans l’histoire de notre ville, un élu FN qui déambule dans nos rues, qui parle, écoute, comprend nos aspirations et nos souffrances… Sans se faire lyncher par une populace musulmane déchainée.
Rien, pas d’hostilité, pas de haine, les Socialo-Umpistes l’ont rêvé, le cauchemar ne s’est pas réalisé.
J’ai tendu la main du dialogue avec le FN parce que je crois à la vertu des rencontres et des mots pour construire une France solidaire et unie dans les valeurs patriotiques.
Tendre la main de l’amitié plutôt que de lancer des cocktails Molotov sur une permanence du FN, voilà le sens de ma démarche.
Ensuite, la rencontre avec votre père, certes inimaginable mais surtout inoubliable.

Un charisme hors norme, un raffinement et une culture générale, bien loin des réalités médiatiques qui ont martelé mon esprit pendant tant d’années de conditionnement.
Rester de 10h à 16h30, avec l’homme le plus haï de ce pays, l’expérience est marquante et ne laisse pas indifférente. Parler, toujours parler parce que trop de mensonges divisent les Français, les poussant malheureusement dans leurs retranchements et vouant la communauté nationale à la dislocation.

Lorsque le Conseiller Régional FN Stéphane RAVIER déclare sur un plateau de télévision locale que seuls les pieds-noirs et les Corses ont participé à la libération de la Provence et de Marseille parce qu’il cultive un négationnisme historique envers des populations musulmanes qui sont tombées avec leurs frères d’armes, fauchées par les balles allemandes, nous sommes heurtés et blessés.
Lorsque ce même élu, avance sa « pseudo » foi chrétienne sur un plateau de télé pour affirmer qu’il faut expulser tous les musulmans de France, nous sommes peinés nous qui soutenons nos compatriotes chrétiens dans les épreuves qui les frappent.

Lorsque Monsieur RAVIER déclare lors des funérailles de l’ancien Maire de la Casbah d’Alger, ancien Conseiller Général, dernier Président du Conseil Municipal d’Alger, Monsieur Joseph HATTAB PACHA que les électeurs ne veulent pas de noirs ou d’arabes sur sa liste et que la seule présence d’élus noirs ou arabes au FN est une anomalie…. sans commentaire.

Lorsque Monsieur RAVIER préconise la multiplication des « apéros saucisson-pinard » devant nos mosquées, est-ce là le fameux projet social et économique du FN ?
Lorsque Monsieur RAVIER organise des agoras dans les couloirs du Conseil Régional avec Monsieur MENNUCCI et Madame ORSATELLI, communautaristes notoires, à quelle identité nationale prétend-t-il ?

Lorsque Monsieur Jean-Claude GAUDIN organise la cérémonie de remise du permis de construire de la Grande Mosquée à la Mairie Centrale, 2000 musulmans sont présents contre 40 militants du FN qui manifestent sous les fenêtres de la Mairie.

Lorsque, les médias locaux organisent un sondage auprès des Marseillais non-musulmans, il apparaît que 80 % des sondés sont favorables à ce projet à la condition qu’il n’y ait pas de minaret et que l’édifice s’inscrive dans l’environnement architectural.

Nous avons rappelé au président LE PEN notre attachement, en tant que responsables associatifs musulmans, à ce que ces attentes de nos compatriotes non-musulmans soient respectées.
En proposant le retrait des plaintes du FN contre le projet de Grande Mosquée, ce n’est pas sans contrepartie de notre part.
C’est aussi de nous mobiliser auprès des institutions locales pour pousser les responsables musulmans à effectuer les remises aux normes des lieux de cultes et de fermer définitivement celles qui ne respectent plus les règles d’urbanisme et de sécurités en vigueur.
Un « donnant donnant » qui légalisera des situations illégales et qui nous permettra de mettre la pression sur tous ces communautaristes qui violent impunément nos lois.
Lorsque Monsieur RAVIER s’autorise le droit de nous expliquer dans la presse que la montée en puissance des actes criminels sur Marseille est l’œuvre des clandestins avec l’assentiment de la communauté musulmane alors il est dans le déni de réalité le plus complet.

Contrairement à Monsieur RAVIER, nous ne nous cachons pas derrière de beaux discours sécuritaires ou des forums identitaires pour nous attaquer à la vermine qui pourrit la vie quotidienne de nos concitoyens.

Les fauves, on ne les combat pas derrière un clavier mais dans l’arène, au-delà des effets d’annonce qui ont émaillés les discours du FN depuis 3 ans à Marseille.
Tendre la main à tous les patriotes et construire une nation forte face à une mondialisation effrénée et à une déliquescence de notre unité nationale.
Juifs, Musulmans, Chrétiens, Athées portés par les mêmes ferveurs patriotiques en devenant les bâtisseurs de la maison France de demain.

Notre initiative n’est pas une adhésion au FN, nous ne sommes ni associés ni partenaires mais interlocuteurs pour construire une entente cordiale entre tous les patriotes de notre pays.
Ni allégeance ni défiance dans un respect mutuel tout en prenant sur soi les blessures du passé, les colères qui nous ont animés durant des années et les divisions qui nous ont éloignés de la conscience nationale.
Marine LEPEN, nous vous tendons la main pour que des Omar DJELLIL, des Stéphane DURBEC, des Michel TACCOLA ou des Alain SORAL se retrouvent dans cette grande nation qui est la France.
La Force des convictions patriotiques face à l’hégémonie des diviseurs et des profiteurs politico-communautaristes.
Une réconciliation nationale assumée ou une France saucisson pinard qui fera le lit des Socialo-Umpistes de tous bords.

Comme Stéphane DURBEC, la main est là mais ne dites plus jamais que nous, musulmans patriotes, n’avons pas essayé de tout mettre en œuvre pour préserver notre pays de la sédition communautariste.
Repenser un patriotisme intelligent sans « différencialisme » ethnique ou religieux pour sortir du vote réflexe qui a disloqué notre pays.

Marseille, le 30 avril 2011

Omar DJELLIL
Président Association Présence Citoyenne
Secrétaire Général de la Mosquée
Musulman Patriote

Catégorie :: A la UneInformations & Décryptage

Tags : : , ,

Commentaires (2)

Trackback URL | Commentaires Flux RSS

  1. Green dit :

    Patriote musulman ? C’est quoi c’te blague.

  2. Tâlib dit :

    As’salamoualaykoum,

    @ CFCM.TV

    Cela faisait un certain temps que je n’avais pas lu d’information sur le site « CFCM.TV ». Baraka’ALLAHou fikoum de partager cette information concernant l’initiative d’Omar Djellil et de son association, intiative dégoutante pour certain(e)s, étonnante pour d’autres, et intéressante pour d’autres encore.

    @ Green

    Vous écrivez : « Patriote musulman ? C’est quoi c’te blague. »

    – Patriote : « Qui aime sa patrie. »
    – Patrie : « Pays d’où l’on est originaire, dont on est citoyen »

    Pour ce qui est de l’utilisation de ce terme par Omar Djellil, je l’ai perçu comme le fait qu’il l’utilisait pour simplement souligner [d’avantage] qu’il est musulman français, un musulman qui aime le pays où il est né et dont il est aussi citoyen, la France, notre pays avec ses bienfaits comme avec ses défauts, avec ses hauts et ses bas, sans renier ses origines, ni pour autant l’exprimer comme d’autres font ou feraient, sous une forme de patriotisme aveugle et idolâtrique au pays, ainsi qu’à ses différent(e)s dirigeant(e)s politiques et autres ploutocrates, je ne l’ai pas perçu comme s’affirmant musulman prêt à mourir et à se sacrifier pour sa patrie, et donc pour son pays, tel un mouton citoyen bêlant, j’ai pour ma part perçu qu’il s’affirme, tout comme je le ferais moi-même ainsi que d’autres musulman(e)s français(e)s, comme étant musulman, satisfait du lieu [de la terre] où ALLAH Ta’âla a voulu que nous naissions, que nous vivions présentement, pays où nous préparons notre avenir [ou notre éventuelle exode], où nous préparons l’avenir de nos enfants, et où nous mourrons peut-être, car combien de musulman(e)s dans le monde pourrait envier notre situation de musulman(e)s vivant en France, malgré les épreuves et/ou châtiments que nous pourrions y rencontrer, mais que nous pouvons surmonter par l’échange, le fait de chercher des compromis avec certain(e)s non-musulman(e)s, et ce malgré nos différences de religion et autres.

    Qu’Omar Djellil me corrige si j’ai mal compris ce qu’il exprimait en utilisant ce terme. Pour ma part, je salue son initiative plutôt étonnante pour de nombreu(ses)x musulman(e)s et non-musulman(e)s, mais qui pour moi me parait plutôt intéressante.

    Restant éventuellement disponible pour toute correction et/ou précision de mes écrits, incha’ALLAH

    Was’salamoualaykoum wa rahmatou’LLAHi.

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.