Mohamed Moussaoui et le CFCM s’étonnent des listes anti-minarets

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) s’étonne de voir deux listes intitulées « non aux minarets » enregistrées pour les élections régionales de mars 2010 en France-Comté et en Moselle.

Elles émanent de mouvements d’extrême-droite, notamment la Nouvelle Droite populaire du régionaliste alsacien Robert Spieler.
Elles regroupent aussi des membres du Parti de la France (PdF) de Carl Lang (ancien du Front national, et du Mouvement national républicain (MNR, fondé par Bruno Mégret) d’Annick Martin.

Cette initiative fait écho à la votation qui a eu lieu en Suisse en novembre dernier : à 57,5% et contrairement à ce que prédisaient les sondages, les citoyens helvétiques se sont prononcés contre la construction de nouveaux minarets sur leur territoire.

Le Conseil français du culte musulman dit ne pas comprendre « qu’un tel enregistrement soit possible alors que le programme de ces listes est une apologie manifeste de la discrimination religieuse ».

Le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’antisémitisme) avait déjà protesté mercredi contre l’existence de ces listes, évoquant des poursuites judiciaires.

Catégorie :: A la UneInformations & Décryptage

Tags : :

Commentaires (2)

Trackback URL | Commentaires Flux RSS

  1. Green dit :

    C’est clair que le cfcm ne comprend pas grand chose.

  2. Tâlib dit :

    As’salamoualaykoum,

    Le CFCM et son président ne comprenne (hélas) rien du tout, ils s’étonnent et ils font des communiqués écrits condamnant des tags, des créations de listes politiques perverses parmi tant d’autres, … en fait, ils agissent comme un mouvement d’une pseudo-opposition mise en place par des politicien(ne)s vicieu(ses)x et pervers(e)s, ce ne sont que des instruments idéologico-économico-politiques (comme la majorité des musulman(e)s de part le monde d’ailleurs).

    Qu’ALLAH Ta’âla pardonne leurs péchés ainsi que les divisions communautaire qu’ils créent et amplifient, et qu’IL fasse qu’ils comprennent enfin les manigances politiques et plus encore, dont ils sont les instruments, Amîne.

    Was’salamoualaykoum.

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.