Islam de France : Quand la prière de l’Aïd devient une tribune politique.

En France, cela fait une douzaine d’années que l’on a ressorti la « Laïcité » du placard.

La Laïcité, cette déesse arrangée au goût du jour, est devenue un simple vocable utilisé à tord et à travers, souvent pour casser du sucre sur le dos des musulmans et de l’islam en général, elle ressemble à une arme, ou plutôt à un gadget linguistique usité dans la guerre idéologique contre l’islam.

Politiques, journalistes, pseudo-intellectuels, citoyens téléphages  et même certains « baladins » du culte musulman, n’échappent pas à la règle qui consiste à brandir le spectre de la « Laïcité » pour réprimander les vilains Sarrasins de France et leurs pratiques religieuses moyenâgeuses s’opposant à l’exquise modernité des gens civilisés d’Occident.

Laïcité, cette curiosité franco-française sur le plan international, que l’on encense de toutes les vertues et que l’on érige au rang de valeur suprême de la République. Un axiome selon les uns, une valeur constitutionnelle pour les autres, qui est pourtant toujours à géométrie variable dans les différents champs de son application. En effet la Laïcité n’est pas la même pour tous les Français. Elle s’applique pour les uns mais pas tout à fait pour les autres.

En Alsace par exemple, certains cultes (catholique, protestants, juif) sont enseignés à l’école. Curés, rabbins et pasteurs sont rémunérés avec les deniers de l’Etat. Les édifices religieux sont entretenus par ce même Etat. Exception faite pour le culte musulman qui n’est pas reconnu juridiquement dans les fondements du régime concordataire d’Alsace-Moselle.

Aussi la séparation de l’Etat et de la religion, une des constantes de la laïcité théorique, historique, n’existe pas dans ces territoires (Alsace – Moselle) pourtant faisant bien partie intégrante de cette France laïque et jacobine. La Laïcité, cette valeur si essentielle dans l’art de la rhétorique actuelle du marketing politique, a donc un vilain défaut, elle ne s’applique que de façon inégalitaire en France. Ce qui est quand même surprenant pour un principe constitutionnel élevé au rang de pilier de la République.

Liberté – Inégalité – Fraternité – Laïcité à géométrie variable –  telle devrait-être la nouvelle devise.

Certains élus sont de vrais magiciens, des illusionnistes de talent quand ils arrivent à conjuguer « Laïcité » et promotion de la prière de l’Aïd al Seghir ou l’Aïd al Adha marquant respectivement la fin de la période du mois de Ramadhan et la commémoration du sacrifice d’Abraham. Ce sont les deux seules fêtes canoniques musulmanes. En effet, à ces occasions, de nombreux élus de la République laïque, rompus au clientélisme, n’hésitent pas à mettre à disposition où à louer des salles polyvalentes, pour transformer ces moments purement religieux en d’impressionnantes tribunes politiques. Ceci avec la complicité des « responsables » de mosquées ou d’organisations non représentatives et antidémocratiques que sont les Conseils Régionaux du Culte Musulman (CRCM), antennes régionales du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM).

A titre d’exemple, récemment à Mulhouse, la mairie a loué (entre 2000 € et 3000 € la matinée) aux 5 principales mosquées de la ville, réunies dans le cadre d’une coordination de circonstance, le Parc des Expositions, qui sert habituellement à des spectacles, concerts, salons ou autres manifestations non-religieuses. Ce rassemblement de 4000 fidèles (potentiels électeurs) musulmans a été programmé par les présidents ou responsables « politico-religieux » de 5 mosquées de Mulhouse, qui ont invité de nombreux élus politiques (PS, UMP, Gauche Moderne, Modem) à prendre longuement la parole avant la grande prière de l’Aïd al Adha, dirigée cette année par un imam autoproclamé, ancien ouvrier des usines Peugeot. Les fidèles se sont retrouvés à genoux devant une tribune politique imposée, alors qu’ils se sont déplacés avant tout pour accomplir leur prière. Le comble de cette mascarade fût quand une élue, adjointe au maire, d’origine marocaine, a pris la parole. A la fin de sa « khotba » (prêche) politique, elle s’est empressée d’aller embrasser (sur les joues) l’imam qui a ensuite prié devant 4000 personnes !

A-t-on déjà vu des élus politiques prendre la parole devant des fidèles avant une messe de minuit, à Pâques, ou dans une synagogue les jours de Yom Kippour, de Chavouot et de Roch Hachana? Jamais ! Il n’y a qu’avec les musulmans qu’on se permet de telles pratiques.

Que des politiques viennent souhaiter une bonne fête aux musulmans, ce n’est pas un souci, mais qu’ils le fassent après la prière car les musulmans ont besoin de concentration et de piété avant de célébrer l’importante prière de l’Aïd, ils ont besoin de paroles de vérité, pas de discours creux et convenus voire paternalistes.

Ces rassemblements folkloriques devraient-ils ne plus avoir lieu ? Ne serait- il pas préférable que les fidèles musulmans  fassent leurs prières de l’Aïd dans les mosquées, plutôt que de servir les calculs électoraux de certains tout en gâchant un moment religieux important ?

La Laïcité s’arrête visiblement là où l’algèbre électoral commence.

B.S, ancien président du CRCM Alsace.

Catégorie :: Informations & Décryptage

Tags : : , , , , ,

Commentaires (17)

Trackback URL | Commentaires Flux RSS

  1. Green dit :

    Si les musulmans avaient le courage de sortir puis de revenir uniquement avec l’imâm, ce serait bien non ?
    Mais faut pas rever n’est ce pas ???

    wa `alaykum as salâm.

  2. CFCM TV dit :

    Assalam ‘alaykoum frère Green,

    On a le droit de rêver quand même :) pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué comme dit si bien l’adage. Peut être qu’il serait plus perspicace que les politiques, par eux mêmes ,comprennent qu’il serait hautement plus rentable pour eux de ne pas s’afficher, surtout en prenant la parole devant de telles assemblées, toutes religieuses. Ca n’est pas laïc comme comportement :)

    Mais rien ne leur interdit à ces politiques de proximité de venir, en civil, souhaiter une bonne fête aux musulmans. Mais après la prière, c’est plus opportun.

    D’ailleurs, les musulmans que nous sommes, n’avons pas forcément besoin de se rassembler « exagérement » ces jours là. Même si je comprends bien le besoin de répondre à cette tradition. Les mosquées suffisent. Les locations ne sont pas données. Et surtout ça détend les liens existant entre le politique et les gestionnaires de trop nombreux lieux de culte. Surtout que la majorité de ces derniers sont contaminés par les CRCM structures sarkoziennes, non représentatives, et surtout intrusives.
    Rien n’interdit aux lieux de culte de France d’être indépendant des CRCM et du CFCM. Statutairement le CFCM et les CRCM n’ont aucun droit d’ingérence sur les mosquées « adhérentes ». Cependant, seul le président des lieux de culte, maintient le lien entre les mosquées et Sarkozy, en payant annuellement, ou plutôt tous les 3 ans, des cotisations (15 euros/grand électeur) au CRCM qui doit en reverser la plus grande part au CFCM. Aussi les liens sont réactivés à l’approche des élections,tous les 3 ans. Des cotisations sont payées à la va-vite, parfois non pas par les mosquées, mais par des fédérations nationales composant et cautionnant le CFCM. Des documents sont signés, des identités, des signatures échangées entre les présidents des mosquées et les membres du CRCM. Ceci dans le dos des fidèles la plupart du temps.
    En assemblées générales annuelles, les fidèles, membres et à jour de leurs cotisations, peuvent exiger, à la majorité des deux tiers, la mise à l’ordre du jour des points suivants :

    – Refus de donner l’argent des fidèles à des structures comme les CRCM. Retrait de la mosquée du CRCM et mention de la décision dans les statuts pour rendre l’indépendance pérenne.
    – Communiquer publiquement la décision auprès de toutes les institutions que votre mosquée à rejoint le réseau des mosquées indépendantes de France. D’ailleurs il faudrait le constituer ce réseau.

    Il faudrait que les mosquées se séparent du politique.

    Mais la vraie difficulté dans ce micmac c’est les liens organiques et psychologiques puissant liant les fédérations comme l’UOIF, le RMF, les DITIB, la FNMF. aux mosquées : Ce sont les imams.
    En effet l’affectation d’un imam quelque soit son origine fédérative sera le talon d’achille de l’indépendance. Si l’imam est affecté, avec un contrat de travail au sein d’une mosquée, le lien devient juridico-psychologique. En effet, la fédération jouera de ce lien pour injecter sa vision, sa gestion au sein des fidèles.
    Rare sont les fidèles qui voudraient se voir priver de leur guide salat-istique.Il y a parfois des chantages.
    D’autres fois des liens de propriété, de location lient ces fédérations aux mosquées.

    Il faut aussi se manifester plus énergiquement concernant la transparence et l’irréprochabilité de la gestion dans nos mosquées, car le paysage est plutôt lugubre de ce côté.

    A plus

    Wa salam

  3. Green dit :

    `alaykum as salâm,

    Se réunir dans des gymnases, je peux comprendre (pour les femmes, les enfants et les anciens) mais au moins ayons la fierté de payer cette location sans rien quémander à personne. S’il y a un point positif chez les musulmans, c’est de ne pas être avare (en général). En plus, c’est une occasion supplémentaire de faire preuve de générosité.

    Par contre, les mises à disposition d’espace par les municipalités n’est pas si gratuite que ça. Mise en perspective, le prix a payé est exorbitant même. En effet, l’argent n’est pas qqchose d’important car rattaché à ce bas monde. Or là, on paie souvent avec quelque chose de plus important et lié à l’au delà.
    On paie en imân et en khushu`alors qu’à la base, on en a pas des masses. Par les temps qui courent, dilapider une denrée si rare et précieuse n’est pas bien intelligent :-/

  4. Green dit :

    Pour le côté obscur et opaque des organisations dites musulmanes, vous soulevez plusieurs points plutôt intéressants.
    Mais je ne pense pas que ce soient les moyens d’être transparents qui manquent. C’est plutot la volonté.

    D’un autre côté, les fidèles ont une part de responsabilité car ils doivent exiger la transparence. Une fois la transparence établie, peut être que certaines unions contre-nature amèneront une contestation plus massive.

    wa Llâhu a`lam.

    wa `alaykum as salâm.

  5. Sauvons la France dit :

    je suis choqué par cet article aux consonances extrémistes .. et oui le mot est lâché.

    « Laïcité, cette curiosité franco-française sur le plan international … que l’on érige au rang de valeur suprême de la République. »

    Toujours les mêmes soucis avec vous les musulmans : vous êtes incapables de concevoir que la France est un pays laïc et que la religion passe au second rang, derrière les lois de notre République …

    « En France, cela fait une douzaine d’années que l’on a ressorti la « Laïcité » du placard. »
    => Effectivement, depuis une dizaine d’année on constate une montée en puissance de l’islam en France (et non de France malheureusement) qui cherche à s’affranchir des lois de la République et à créer des exceptions communautaires et religieuses. La laïcité est un pilier de la République (malgré le fait que l’Alsace et la Moselle n’ont pu appliquer par exemple la loi de 1905 car étant rattachée à l’Allemagne…) et elle ressort quand elle est menacée.

    « elle ressemble à une arme, ou plutôt à un gadget linguistique usité dans la guerre idéologique contre l’islam. »
    Qui est en guerre ? L’islam je pense … Partout dans le monde les zones de conflit ont un point commun … l’islam. Les exemples sont multiples : Yemen, Somalie, Soudan, Iran, Egypte (ou la minorité Copte est exterminée peu à peu …) etc etc etc
    L’islam n’a qu’en vocation : coloniser le monde et étendre la religion sur tous les pays. Le prosélytisme non musulman est interdit dans tous les pays musulmans. Est-ce normal ? Les minorités dans ces pays ont-ils les mêmes droits que les musulmans en France ? non …

    « Laïcité, cette curiosité franco-française sur le plan international … que l’on érige au rang de valeur suprême de la République. »
    Je dirai si c’est mieux ailleurs, allez-y ! Quand on est dans un pays, on respecte ses coutumes et ses lois. La séparation de l’Etat et de l’Eglise a été votée en 1905 (il y a plus de 100 ans !!). C’est ce qui a fait que la France soit devenue un pays laïc et que la religion et la politique soit séparée : les lois républicaines se plaçaient au dessus de la religion.

    C’est cette conception de Laïcité que l’Islam n’arrive pas à accepter car de fait, dans le Coran, religion et politique sont mêlées : Le Coran c’est de la politique (je rappelle que la politique c’est l’organisation de la Cité/Société).

    Pour moi les choses sont claires : l’islam est « en guerre » et cherche à s’installer discrêtement partout, sans faire de vague au départ puis une fois installée, se « victimise » et cherche à obtenir peu à peu des « discriminations positives ». Son seul but : créer des républiques islamiques partout ….

    Donc quand je vois cet appel qur le site à la fin de la laïcité en France, je me dis que ce n’est que la première étape de l’islamisation de la France … Que les musulmans modérés se réveillent, je n’y crois plus. Par contre, sachez qu’il existera toujours des personnes prêtent à défendre les « valeurs françaises », que vous reniez … Non la France ne finira pas en république islamique où le bonheur est promis mais où seuls la haine et le malheur n’ont de place de fait …

  6. said66 dit :

    à vous entendre, vous vous croyez en croisade. vous avez qu’à lire votre histoire, vous prenez des thèses du christianisme (qui a fait le plus grand des massacres, ou certains au nom de l’église)et vous essayez de les juxtaposer sur l’Islam. L’Islam a toujours respecté les autres religions même en terre d’Islam.

    Vous prenez l’exemple des coptes, ils existent toujours depuis 14 siècles, ils ont leurs églises en terre d’Islam. L’Europe qu’a elle fait de ces musumans aprés Reconquista des rois catholiques??? exlerminés. L’immense majorité des pays musulmans respectent les autres religions, ne prenez pas des exceptions pour faire votre propagande. Plusieurs pays à majorité musulmane ont même des jours fériés chrétiens obligatoires, pour respecter les minorités. Pourquoi les français ont refusé de le faire pour les musulmans ou même les juifs!!!! alors que 80% des fêtes en France sont religieuses et chrétienne: quelle laïcité !!!
    Sous prétexte de laïcité, la laïcité c’est le respect de toutes les religions pas l’interdiction. Ou c’est l’expansion de l’Islam qui vous fait mal!!!!

    Pas de deux poids deux mesures, c’est toujours les musulmans qui sont montrés du doigt: Une centaine d’écoles juive rien qu’à Paris , combien de musulmanes?

    Avoir un permis pour une mosquée c’est la parcours du combattant et 20 ans de bataille juridique et vous parler des lois de la république? laïcité…

    On peux critiquer le prophète de l’Islam « liberté d’expression », mais critiquer israel (je ne parle même pas du judaïsme), c’est de l' »antisémetisme ».

    Les musulmans dans leur immense majorité (je parle de vrais musulmans, pas de l’image que vous voulez coller aux musulmans), sont discrets, respectueux des lois de la république. Mais c’est les politiques pour récuperer un certain électorat et sous la pression de certains lobby, montent les français les uns contre les autres.
    Arrêtez votre démagogie et l’avenir nous dira qui a raison.

  7. Paul dit :

    Le probleme n’est pas vraiment la laicite qui je vous l’accorde est un artifice invente par les gouvernements radicaux au debut du XXe siecle pour s’emanciper d ela tutelle de l eglise catholique. Non le vrai probleme est que la France ets un pays catholique et que l’on n’efface pas 1500 ans d’Histoire d’un coup de balai. Alors quand on voit les musulmans s’imiscer dans la vie publique avec toujours plus de revendications (cantines scolaires, piscine, voile, mosquee, manifestations politiques, etc…) il est normal que le sentiment de rejet aille grandissant et qu’il se traduise tot ou tard par des violences.

    Seul l’islam est une religion a la fois privee et publique et aussi proselyte. Jamais le christianisme , le judaisme, le bouddhisme n’oserait afficher de telles revendications.

    Si L’Islam reste dans la sphere privee, cela passera, sinon il faudra aller l’exercer ailleurs de gré ou de force.

  8. JOTUR dit :

    NOUS N’AVONS PAS BESOIN QUE LE SIONISTE AU SEIN DE LA COMMUNAUTE MUSULMANE.

    Hassan Chalghoumi n’es pas le représentent des musulmans il et un colabo du sioniste. Depuis le bombardement de gaza les représentants sioniste de France on justifier le bombardement de gaza. Le CRIF na jamais dénoncer le bombardement de gaza et on retrouve toujours les même. La diabolisation ne fonctionnant plus ils passent à l’étape B. Il y a un homme qui a été taillé sur mesures par Sarkozy pour servir Sarkozy. Hassan Chalghoumi était sous mandat d’expulsion et les services l’ont taillé comme il fallait. Ils font de lui un esclave typé à la cause de Sarkozy Hassan Chalghoumi n’es pas le représentent des musulmans il et un colabo du sioniste.
    La France est gouverné par la même famille qui gouverne Israël c’est la raison pour la qu’elle les gouvernants soit disant français font tous pour appauvrir dans tout les domaines la population française, vous avez intérêt a vous réveillez
    Drancy, le 29 janvier 2010
    Nous, fidèles de la mosquée de Drancy, nous ne nous reconnaissons pas dans le discours de Hassan Chalghoumi lors de ses sorties médiatiques.
    La mosquée est un havre de paix, un lieu de tranquillité, de fraternité et de spiritualité pour tous les musulmans et toutes les musulmanes qui y aspirent.
    La mosquée ne doit pas être utilisée à des fins politiques et encore moins à titre individuel. De ce fait, l’individualisme de M. Chalghoumi (président de la mosquée de Drancy) lors de ses récentes prises de positions politiques et s’exprimant au nom des fidèles, est inacceptable. Nous refusons d’être des fidèles auxquels tout est dissimulé et nous refusons que l’on parle en notre nom.
    Si M. Chalghoumi veut s’exprimer dans les médias, qu’il le fasse en son nom propre, en qualité de citoyen libre, mais pas au nom des fidèles de Drancy.
    Nous ne reconnaissons pas l’imamat de quelqu’un qui vient prier accompagné de gardes du corps. Encore moins quand il n’est officiellement pas imam mais responsable associatif.
    La mosquée n’est pas la propriété exclusive de M. Chalghoumi. Les fidèles, de par leurs cotisations et leur présence quotidienne ont un droit sur cette mosquée et sur le responsable associatif lorsque celui-ci ne fait plus l’unanimité.
    Nous demandons donc pour l’intérêt général (al maslaha), la stabilité et la sérénité de tous, la démission de M. Chalghoumi sans délai.

  9. CFCM TV dit :

    Bonjour Paul,

    La France est surtout schizophrène. Catholicisme d’un côté, Laïcité de l’autre.

    Réglez vos problèmes psychologiques, on discutera plus facilement ensuite, sans passion. En France les musulmans sont français, il ne sont ni invités, ni étrangers, il faut arrêter ce ton insultant, autoritaire, paternaliste et surtout du maître de maison. Les musulmans sont chez eux et eux aussi, tout comme vous le faites d’une manière insultante, peuvent vous prévenir de vous renvoyer au pôle nord si vous ne respectez pas les vraies valeurs de la France.

  10. Green dit :

    En plus d’être schizophrène, elle souffre d’anmesie.
    La colonisation et les missionnaires chrétiens en Afrique, ils venaient d’où ? C’est la charité chrétienne n’est ce pas ? Comme les enlèvements d’enfants en Haïti aussi ?
    Le massacre des amérindiens et l’anéantissement de civilisations millénaires sur le continent américain, charité chrétienne mais pas prosélytisme voyons ..
    Le pillage de l’Afrique ? C’était pour leurs biens et par humanisme aussi non ?

    Donc oui le christianisme est bon on le sait maintenant.

    Sinon votre problème est que vous perdez de votre autorité. Le paternalisme dont vous êtes les champions est mort. Vous n’avez plus d’autorité sur le barbare et vous le sentez s’éloigner de votre tutelle. C’est la fin d’une époque. Va falloir vous y faire mes pauvres gaulois.

  11. sceptik dit :

    C’est quand même un comble qu’une religion minoritaire se plaigne d’un excès de laïcité. Si on devenait une république religieuse (donc catholique, eh oui), la situation des musulmans en France ne serait surement pas meilleure.

    J’ai vu dans des pays musulmans ce qu’est un état religieux musulman, non merci. J’ai vu aux US ce qu’est un état religieux chrétien, non merci. Invoquer les écritures à tout bout de champs dans la vie publique, c’est dangereux.

    Les fanatiques chrétiens ou musulmans qui voient la France comme trop laïque et comme terre d’affrontement font un travail de sape des valeurs laïques de la république. Voyant, bruyant et finalement peu efficace pour les fanatiques musulmans, discret mais plus efficace et dangereux pour les fanatiques évangélistes d’inspiration nord américaine.

    Pour les musulmans de France, ce serait une catastrophe si le pays abandonnait sa culture laïque.

  12. Binebine dit :

    Que dire devant cet affrontement ?
    Les uns (Français depuis des siècles) ont bien des raisons de vouloir vivre dans un pays imbibé d’une culture de plus de 1500 ans, avec sa chrétienté et sa laïcité mélangées dans ce qui est aujourd’hui la République.
    Les autres (Français musulmans) ont bien des raisons aussi de vouloir vivre leur citoyenneté et leur islamité comme ils le souhaitent.
    La raison est-elle le droit ??
    C’est la question que doivent se poser les uns et les autres.
    Quelle raison, juste et viable, donne le droit aux premiers de priver les seconds de l’expression de leur islamité, quelque soit son avenir prospectif ? dont la positivité ne serait que le résultat d’une supériorité civilisationnelle, et qui ne concernerait pas seulement l’hexagone.
    Aussi, quelle raison, juste et je dirais aussi raisonnable, donnerait le droit aux seconds, de contester l’attitude et la prise de position des premiers vis à vis d’une religion, qui n’est pas la leur ou tout simplement qui n’est pas acceptée comme telle??.
    Pour les seconds, je demanderais qu’ils transposent la situation dans un pays musulmans comme le Maroc ou l’Algérie. Quel serait le poids de leurs arguments, de tous leurs arguments, devant l’attitude des musulmans de ces pays?
    Imaginez un Allemand, Maire d’Alger, ou un Français Maire de Rabat??? C’est très compliqué n’est ce pas ?
    Il y a un vaste terrain de compréhension à investir pour accéder à ce que d’aucuns appellent le vivre ensemble.
    Pour les premiers, je ne demanderais pas qu’ils baissent les bras, mais au contraire de s’armer de plus de connaissances (pour vaincre un ennemi, ou supposé tel, il faut d’abord le connaitre) mais surtout de justice, les deux seuls moyens d’une puissance qui dure le plus longtemps.
    Visitez l’Histoire, les premiers comme les seconds, vous trouverez ces propos avérés.

  13. Green dit :

    as salâmu `ala mani t taba`al huda,

    La laicité à la francaise est une religion à part entière avec ses dogmes et gare à celui qui ne suis pas celle religion. Il risque d’être un hérétique de l’identité nationale.

  14. Green dit :

    binebine,

    pourquoi le français musulmans devraient allé voir ce qui se passe dans les dictatures du maghreb ? Dictatures amies de la France bien entendu.

  15. sceptik dit :

    Monsieur Green, dans son commentaire 14, soulève un point intéressant. En effet, la laïcité sous bien des égards n’est qu’une forme particulière de religion, car associée à une vision des choses scientifique, scientiste même. Avec, aussi, ses fanatiques, ses intégristes, etc.

    C’est bien vrai.

    Cependant, malgré ces imperfections, il me semble que la laïcité et son fondement, la vision scientifique du monde, diffère de la religion en ce que tout est questionable, et n’est accepté comme établi que ce qui est démontré, prouvé. Ainsi, on croit en la loi de la gravité ou la génétique parcequ’on en a des preuves. On se réserve le droit de questionner que, par ex. Jésus Christ s’est resuscité, ou tout ce qui est écrit dans les livres dit sacrés, car on en a pas de preuves.

    Mais j’avoue que je trouve aussi que c’est chercher bien loin des fondements pour un débat qui n’a pas grand chose à voir.

    A mon avis, nous arriverons à vivre ensemble car on finira bien par se rendre compte qu’il n’y a pas de meilleure option que le pari de l’amour et de la tolérance. Enfin, je me dis ça les bons jours …

  16. mymy dit :

    salam

    tout dabord je tien a dire que tout mon enfance j’ai ete a l’eglise jetais protestante et toujour ete tres pratiquante et fier de letre ,j’etais tres reprise sur moi meme les autres religion pour moi setais tous mal ou pas correcte … mais un jours jai connu une personne qui me parlais une fois de temps en temps de la religion puisque jetais tres pratiquante .
    vous imaginez pas a quelle point tous ses annees jetais sur la mauvaise voix et je remercie allah detre entrer dans ma vie !

    jhabite au Canada et ici on a toutes les culture possible des noirs des jaune des brun des fonce des blanc des tres bland des rousse des roux des blonde des blond des bruns des brunnes des boudhisme des musulmans des hindou et jen passssseeeee que trop

    seulement pour dire que on doit apprendre a vivre avec tout les culture tout les religions touts les couleurs tout nous somme egaux a la fin !

    je crois que nous devrions si mettre puisqun jours non loin nous allond devoir lui faire face !

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.