Fouad Alaoui, vice-président de l’UOIF, démissionne du CFCM

Après l’iftar de la honte organisé par le Conseil Français du Culte Musulman, au pavillon Dauphine à Paris, ce lundi 16 septembre, iftar dont l’invité d’honneur le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, place à l’indigestion et surtout à la démission de Fouad Alaoui de l’instance officielle, non représentative des musulmans de France, qu’est le CFCM !

L’arène africaine du CFCM

Fouad Alaoui, actuel vice-président de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), fédération membre fondatrice du CFCM, a quitté le bureau exécutif du CFCM suite à des accrochages avec la redoutable panthère de Mayotte, Assani Fassasi, membre également du bureau exécutif du CFCM et représentant de la fédération FAIACA. Mais certainement aussi pour d’autres raisons, peut-être liées à la prise de conscience que le CFCM n’est qu’une vulgaire caricature de la vision fantasmée d’une réelle institution qui gèrerait efficacement le culte musulman en France.

Récemment, la « panthère de Mayotte » a aussi échangé quelques coups de griffes avec « le lion de l’Atlas », Chems Edine Hafiz, représentant de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris au bureau exécutif du CFCM. C’était la semaine dernière, lors de la réunion de préparation de l’iftar du 16e arrondissement.

Quelques dérapages verbaux, sans gravité aucune, provoqués par la fougue légendaire de « la panthère de Mayotte ». La fatigue liée au jeûne, aidant, le lion de l’Atlas n’a pas supporté une énième provocation de son cousin africain.

Il faut dire que Assani Fassassi est plutôt connu pour son art de la provocation pouvant aller même jusqu’à faire pleurer en public un ténor de la politique comme Abdallah Boussouf. C’était lors d’un conseil administratif du CFCM, il y a 3 ans de cela maintenant.

A l’heure où j’écris cette petite brève, le lion et la panthère sont réconciliés et frères plus que jamais, ceci ne peut que nous réchauffer le cœur.

Fouad Alaoui, je vous salue pour votre courage et votre lucidité d’avoir quitté cette arène ou plutôt ce chapiteau du cirque français du culte musulman.

Nous avons eu vent que Kamel Kabtane, représentant de la grande mosquée de Lyon au CFCM, était lui aussi sur le point de faire sa révérence. Mais n’étiquetons pas l’ours avant de l’avoir certifié mort. Si tel était le cas, chers frères, n’oubliez pas de convaincre les deux représentants de la FNGMP encore présents au CFCM, de vous accompagner dans votre sortie définitive.

Kamel Chibout,
président de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris – Grand Est

Catégorie :: Informations & Décryptage

Tags : : , ,

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.