Les élections du CFCM n’auront pas lieu le 8 juin 2008

Brèves de comptoir du CFCM

salle-vide.JPGHier, mardi 27 mai, devait se réunir le bureau exécutif du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) pour, entre autres, valider les listes des délégués des Conseils Régionaux du Culte Musulman (CRCM) sensés participer aux élections du 8 juin prochain comme le voulait le calendrier du Comité des Elections Nationales (COMELEN).
Il était également question de se prononcer sur la proposition de l’ Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) concernant une présidence tournante au sein du CFCM, et sur une proposition d’un protocole d’accord concocté par le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) que nous publierons prochainement afin de le décrypter en détail et de mettre en avant sa stratégie hégémonique.

En résumé ce protocole préconise l’intégration du RMF en tant que membre fondateur du CFCM et de la Fondation des œuvres de l’islam (pour barrer la route à tout procès que pourrait lui intenter sa rivale, la Fédération Nationale des Musulmans de France (FNMF), dirigée par Mohamed Bechari. Et asseoir légalement sa présence, imposée, au sein du CFCM).

Ce protocole demande aussi la mise en place, tout de suite après les élections hypothétiques de juin, d’une commission qui aurait pour mission de redéfinir les modalités du système de scrutin du CFCM et des CRCM, et de les proposer pour validation à une assemblée générale extraordinaire du CFCM pour juin 2009. Bien-sûr cette validation, par les deux tiers de l’assemblée générale, ne se fera jamais, ça ne serait pas à l’avantage du RMF que de changer un mode de scrutin qui l’a amené à une position hégémonique au sein du CFCM. Mais il faut montrer patte blanche, étaler les fausses bonnes intentions pour pouvoir dire demain : « regardez ! Nous avons sincèrement essayé de changer le système de scrutin mais la base de l’assemblée a refusé. » Mais ce qu’ils ne diront jamais c’est la consigne qu’ils auront donné à leurs délégués de cette même assemblée de voter contre la mesure proposée !

En résumé cette proposition n’est qu’un leurre qui a un unique objectif : retenir la Grande Mosquée Paris au sein du CFCM, qui avait justement justifié son absence aux élections et son « retrait » de la structure en raison du système de scrutin qu’ils qualifièrent très justement d’inique.
Cependant quelques individus au sommet de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP) auraient été séduits, pour des raisons commerciales et politiques, par cette proposition du RMF et seraient prêts à marquer leur présence au sein du prochain bureau et de quelques commissions du CFCM. Dans un prochain article, qui sera sans concession, nous développerons ces attitudes indignes et aplaventristes de ces quelques « responsables » du bureau de la FNGMP adeptes de la devise : faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais ! En effet ils se sont égosillés, ces dernières semaines, pour que la base des sympathisants de la FNGMP n’aillent pas aux élections des CRCM, ce qui conduira inéluctablement à une absence de ces derniers au sein de ces structures, alors que là haut, ils vont faire tout le contraire, c’est-à-dire accepter des cooptations pour intégrer le bureau national du CFCM et certaines de ses commissions !

Pour en revenir à la réunion du bureau du CFCM d’hier, nous soulignons l’absence des responsables de l’UOIF. Notons que cette fédération n’a pas encore remis la liste de ses délégués alors que la date limite de dépôt est passée. Il semblerait qu’une nouvelle crise secoue l’UOIF, d’un côté il y a les partisans du boycott des élections avec à leur tête Fouad Alaoui et de l’autre les partisans de Lhaj Thami Breezceux qui veulent aller aux élections. Tout ceci sent le roussi.

Un autre événement important de cette drôle de réunion de bureau, est l’absence de la FNMF qui semblerait-il aurait décidé elle aussi de boycotter les élections de juin et de se retirer du bureau du CFCM.

Ah oui ! Nous allions oublier la cerise sur le gâteau. Haydar Demiryurek, président du Comité de Coordination des Musulmans Turcs de France (CCMTF), seule fédération qui soutiendrait le RMF avec laquelle une alliance aurait été scellée pour les élections de juin, semble regretter et remettre en cause cette alliance.

On dirait que le RMF va se retrouver bien seul à ces improbables élections du 8 juin 2008, d’où le titre de cet article «Les élections du CFCM n’auront pas lieu le 8 juin 2008 ».

Catégorie :: Informations & Décryptage

Tags : : , , , ,

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.