Le président turc veut mettre fin à l’interdiction du voile dans l’université

abdullah-gul.jpgLes projets du gouvernement turc d’autoriser le port du voile à l’université, et d’introduire cette permission dans la Constitution du pays à l’occasion de sa modification, a provoqué un violent débat sur cette question ultrasensible en Turquie.

Le président turc, Abdullah Gül, s’est dit favorable, mercredi 19 septembre, à la levée de l’interdiction du port du voile dans les universités, strictement appliquée jusqu’à présent, dans le cadre de cette révision de la Constitution.

« Le droit à des études poussées ne peut être restreint en fonction de ce que porte une jeune fille. Le problème n’existe pas dans les sociétés occidentales mais il existe en Turquie et je pense que le premier devoir des politiques est de résoudre ce problème », a déclaré le chef du gouvernement, Tayyip Erdogan, au Financial Times dans un entretien accordé à Ankara.

« RÉSULTAT DE LA MODERNITÉ »

Le port du foulard dans les universités est souvent cité comme l’un des dossiers susceptibles d’opposer l’armée turque, héritière du kémalisme laïc, et le Parti de la justice et du développement (AKP), reconduit triomphalement au pouvoir lors des législatives de juillet.

« Il vaut mieux pour elles [les femmes voilées] qu’elles aillent à l’université plutôt que de rester à la maison et être isolées de la vie sociale. Nous devons voir la question du point de vue des libertés individuelles et comme un résultat de la modernité », a déclaré le président Gül au quotidien libéral Milliyet. Les épouses et les filles du président et du premier ministre turcs portent le voile. La fille de M. Gül a dû porter une perruque pour pouvoir terminer ses études en Turquie, tandis que celles de M. Erdogan sont allées aux Etats-Unis poursuivre des études supérieures.

Le président turc assure par ailleurs que cette décision n’entraînerait pas de pressions sur les femmes ne portant pas le voile. »Nous sommes des gens qui avons vécu côte à côte en paix (…) Il peut y avoir dans la même famille à la fois des filles qui se couvrent, et d’autres qui ne le font pas », a-t-il estimé.

Source : Le Monde

Catégorie :: Informations & Décryptage

Tags : : ,

Commentaires (2)

Trackback URL | Commentaires Flux RSS

  1. Al-Kanz dit :

    « Le problème n’existe pas dans les sociétés occidentales mais il existe en Turquie. » Tout est dit.

  2. admin dit :

    En effet même en France ce problème n’existe pas , hormis dans les collèges et lycées, le voile n’est aucunement interdit dans les universités, ni ailleurs, contrairement à ce que veulent faire croire certaines personnes.

    Il est important de souligner que la Turquie est un pays où plus de 70% des femmes portent le hijab (voile intégriste heu islamique pardon)

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.