Piscines obligatoires pour les musulmanes. Mais en survêtement…

piscine1.jpgLe canton de Bâle (Suisse) tente concrètement de respecter la liberté religieuse et de conscience dans le domaine de l’éducation.
Un nouveau règlement en matière de religion entre en vigueur dans ce canton et le Département de l’instruction publique vient de publier un fascicule de 22 pages qui unifie l’attitude à adopter, pour le corps enseignant, face aux affinités religieuses.

Non-mixité des cours de natation et un survêtement à la place du bikini

Nous savions que le port du hijab (voile islamique) pour les musulmanes et de la kippa pour les juifs étaient déjà autorisés à l’école. Désormais les adolescentes qui désirent respecter les principes de l’islam pourront aussi bénéficier de cours de natation grâce à des aménagements spécifiques. Le temps des dispenses pour motifs religieux est ainsi révolu. Hans Georg Signer, responsable de la Direction des écoles de Bâle-Ville, évoque ces aménagements dans un entretien au quotidien suisse Le Matin : « Les cours de natation depuis la sixième (11-12 ans) sont donnés séparément aux filles et aux garçons. Et les jeunes musulmanes peuvent entrer dans l’eau avec un survêtement. De plus, les cabines de douche sont individuelles car l’islam interdit aux filles de se montrer nues en présence d’autres filles.» Cependant, il n’est pas possible de garantir que les cours soient toujours donnés par des femmes. «Là, nous arrivons aux limites de nos capacités», précise au Matin Hans Georg Signer.

Cantine casher et thématisation des fêtes religieuses

La nourriture servie à la cantine ou pendant les colonies de vacance fera elle aussi l’objet d’une attention particulière : « Nous nous arrangeons pour commander à l’avance de la viande achetée dans une boucherie kascher et pour d’autres religions nous disposons aussi de plats végétariens », affirme Hans Georg.

Concernant les fêtes religieuses à l’école, Noël sera fêté mais les fêtes principales des autres religions seront aussi thématisées. Ainsi, la fin du jeûne de ramadan qui se fête lors de l’aïd al-fitr et l’aïd al-kebir, qui a lieu en pleine période de hajj (pèlerinage), feront l’objet d’une attention particulière dans les écoles de ce canton suisse. Comme l’indique M. Hans Georges, Bâle-ville est un pionnier en Suisse dans l’approche scolaire des religions.

NB : Selon un sondage rappoté par Le Matin, en Suisse romande, Vaud et Genève n’offrent pas de cours séparés pour cause de croyance. Les adolescentes musulmanes qui le désirent obtiendront sans difficulté une dispense des leçons de natation.

Catégorie :: Informations & Décryptage

Tags : : , , , , , ,

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.