L’« association » SOS Pèlerin

Mise en garde contre l’« association » SOS Pèlerin

sos.jpgCe qui suit est une réponse au président de SOS Pèlerin, Zakaria Nana, qui m’accuse, dans un communiqué de presse diffusé le jeudi 7 décembre 2006, de critiquer l’initiative de cette association sans analyse préalable et de ne pas être favorable à la transparence et à l’assainissement du marché du pèlerinage.

Le conseil régional du culte musulman d’Alsace n’a pas attendu les affairistes et les mégalomanes qui se cacheraient derrière l’« association » SOS Pèlerin pour travailler de manière bénévole, concrète et sérieuse afin d’améliorer l’organisation, la transparence, la communication et la sécurité du pèlerinage en collaboration avec les autorités aéroportuaires, préfectorales, la sécurité civile, la police aux frontières, les douanes, les voyagistes, les fédérations musulmanes et les chefs de groupe expérimentés et salariés (CDD) par les agences de voyages qui encadrent les groupes de pèlerins en partance d’Alsace. Tous ces acteurs concernés de près ou de loin par le pèlerinage se sont réunis à plusieurs reprises dans des séances de travail. A cet égard, un label « pèlerinage » et un cahier des charges strict à destination des agences de voyages sont en cours de finalisation. Un système d’évaluation de la qualité des prestations des voyagistes est par ailleurs en cours d’élaboration. Un site Internet a été mis en place et sera complété au fur et à mesure que notre travail avancera inshaa Allah.

Je rappelle à titre d’information que le CRCM Alsace n’a aucun moyen financier et que tous ses membres travaillent bénévolement.

La précipitation est mauvaise conseillère et nous sommes conscients de l’immense travail de fond que nécessite l’assainissement du marché et de l’organisation du pèlerinage : ce n’est pas en quelques mois comme veut le faire croire les magiciens de SOS Pèlerin, qui serait sous tutelle de Axa Assurance et de quelques autres requins avides d’argent (quelques agences de voyage qui ont peut être payé leur place), que les problèmes se régleront. Nous sommes portés par des convictions saines et désintéressées qui ne cachent aucun intérêt lucratif si ce n’est le bien être et la dignité du pèlerin.

Nous militons plutôt pour un travail de terrain, de proximité dans les régions car nous sommes humbles devant la complexité de l’organisation du Hajj, qui je le rappelle est le plus grand événement mondial en terme de déplacement de personnes. Et de nombreux conseils régionaux du culte musulman en France eux aussi n’ont pas attendu les « Zorro » de SOS Pèlerin pour défendre les intérêts et la dignité des pèlerins musulmans.

Notre devise, notre méthode consistent, en s’appuyant sur l’expérience de chacun, à penser la complexité et les difficultés de manière globale et d’agir humblement mais concrètement à l’échelle locale (régionale) tout en favorisant une émulation entre les conseils régionaux du culte musulman, alors que SOS Pèlerins font croire, par des manifestations purement marketing, qu’ils maîtrisent les paramètres globaux, qu’ils sont écoutés partout en Europe, et qu’ils agiront partout efficacement : c’est de la pure prétention, voire de la mégalomanie !

SOS Pèlerin n’est autre que la vitrine enjolivée d’un réseau de quelques agences de voyage intéressées et du groupe Axa Assurances, ce groupe aurait versé quelques 150 000 € à l’association : pourquoi ?

La réponse paraît couler de source : Axa Assurances serait à la recherche de nouveaux marchés lucratifs, comme la mise en place de contrats qu’ils nomment « pèlerin assistance », pour continuer à berner les musulmans de France comme ils les bernent depuis longtemps avec leurs formules d’assurance obsèques excessivement onéreuses et dont les tarifs ne cessent d’augmenter chaque année. Eh oui ! la population de la première génération de musulmans issue de l’immigration vieillissante n’est plus rentable pour le groupe d’assurances. C’est ce même groupe d’assurance qui refuserait d’assurer les lieux de culte musulmans pour des raisons aussi obscures que farfelues. Ils exploiteraient malhonnêtement le spectre de l’insécurité et du terrorisme pour justifier leurs refus d’assurer les lieux de culte.

Zakaria Nana, président de SOS Pèlerin, semblerait être le VRP d’Axa Assurances et des quelques agences de voyage qui gravitent autour de son association.

Nous nous étonnons et nous nous indignons que cet individu se permette de jouer avec la peur des pauvres pèlerins musulmans, en exagérant volontairement les risques de ce voyage. Il affole les pèlerins en utilisant une rhétorique, où l’hyperbole rivalise avec l’exagération : « danger de mort », « cri d’alarme », « état d’alerte », « risque multiplié par 100 », etc.

Il se permet même de brandir la menace d’un appel au boycott du pèlerinage dans un communiqué publié sur saphirnews : « Je me demande s’il ne faut pas faire un boycott du pèlerinage de cette année. C’est lourd en conséquence ce que je dis car boycotter le pèlerinage, cela veut dire déposer le bilan pour les voyagistes. […] Mais si la situation reste ainsi, j’appelle à boycotter ce pèlerinage, simplement pour éviter les drames comme l’année dernière multipliés par 100 en terme de risque. »

Il est inquiétant et incompréhensif que personne n’ait encore réagit devant une telle démarche et en particulier l’État qui a reconnu cette association comme un interlocuteur à part entière. Chacun remarquera en parcourant le guide du pèlerin que cette association bénéficie d’une publicité « avantageuse » alors que le Conseil français du culte musulman, instance mise en place par ce même État, a été mis au placard.

Quelle incohérence, d’un côté on fait mine d’aider une organisation officielle du culte musulman, mais d’un autre côté on la met en concurrence avec des arrivistes de la dernière heure !

Je n’oublie pas le fait que le CFCM est resté un long moment en crise, que c’est une structure qui a de nombreuses difficultés, mais ce n’est pas une raison suffisante pour nier sa légitimité et son rôle statutaire s’agissant de l’organisation du pèlerinage. D’autant plus que le CFCM est composé de fédérations nationales telles que la FN GMP, l’UOIF, la FAIACA, DITIB, Milli Görus, FNMF, etc., qui chacune de son côté a œuvré et œuvre, souvent sans moyen, pour une meilleure organisation du pèlerinage.

J’appelle tous les musulmans à la vigilance et à la prudence concernant cette curieuse association SOS Pèlerin venue de nulle part , prétentieuse et douteuse.

Peut être que c’est cette dernière qu’il faudrait boycotter et non le 5e pilier de l’islam.

B.S président du CRCM Alsace.

Catégorie :: Opinions

Tags : : , , , , , ,

Commentaires (6)

Trackback URL | Commentaires Flux RSS

  1. Alioun dit :

    Assalam
    Je suis très content de lire un tel article. Et je vous encourage dans ce sens. Cette association SOS-pèlerin part peut être d’un bon sentiment. Mais je trouve qu’elle a des liaisaons douteuses avec les RG et une suffisance inhabituelle de la part de musulmans. M. Soufari fait bien de les remettre à leur place. Et je suis à 100% d’accord avec lui. Je ne connais pas bien ce Zakaria Nana. Même si je trouve qu’il travaille bcp, je pense qu’il travail mal. A quoi ça sert de travailler pour l’islam si on ne respecte pas les musulmans? Il se comporte comme si avant lui rien n’était fait. C’est insultant. Merci à M. Soufari pour sa réponse claire et précise.

  2. Soyons sincères et un peu spirituels !

    Les musulmans, en général, sont généreux. Ceux de France le sont tout autant. Il y en a qui donnent non seulement pour la construction de mosquées en France, mais financent aussi des mosquées au Maroc, mon pays d’origine.

    Ceux parmi nous qui peuvent aller à la Mecque ont bien évidemment quelques €uros.

    Entre vous et moi, même si l’argent n’a pas d’odeur, il émet un son toujours agréable qui attire bien des marchands. Il y en a qui vendent des assurances en vous faisant peur du lendemain mais, des bien siècles avant eux, il y en avait et il y en a toujours ceux qui nous vendent le paradis en nous faisant peur avec l’enfer.

    Les SOS-Pélerins-courtiers-d’assurances sont donc de très bons musulmans. Aussi bons que vous et moi !

  3. Maghrebi dit :

    Menacer d’un appel au boycott d’un pilier de l’ISLAM, est immoral et irresponsable et jamais un musulman digne de ce nom ne s’aventurerait dans cette voie démoniaque !!!

    A ce compte là face aux difficultés de construction ou de manque de lieux de cultes, il faudrait appeler au boycott de la prière.
    Face à la pauvreté des musulmans il faudrait appeller au boycott de la ZAKAT
    Face aux problèmes alimentaires au tiers monde, il faudait appeler au boycott du RAMADAN.

    Et quand les invocations ne sont pas exaucées , alors il faudrait appeler au boycott de la SHAHADA.

    Je vous soutiens M. Soufari et suis d’accord avec vous pour appeler toute la population musulmane à boycotter cette association

  4. Jourdan JP dit :

    Je suis chrétien, membre de l’église réformée de France et membre de SOS pélerin …et fier de ces appartenances.
    Je parle en mon nom et cela n’engage que moi.
    J’ai découvert la gravité des problèmes de pélerinage et j’aide SOS pélerin bénévolement avec beaucoup d’amis juifs, catholiques et musulmans. Il s’agit pour nous de réunir des moyens et des savoir-faire pour améliorer les conditions de tous les pélerinages et de travailler ensemble.
    Je ressens avec chagrin que l’on doute de notre bonne foi, sans étude et sans contact humain.
    Oui, nous nous intéressons à des sujets sérieux de notre vie en commun. Oui nous sommes financièrement désintéressés.
    Oui, beaucoup de gens sont d’aussi bonne volonté pour travailler sur les mêmes sujets.
    Certes il faut dans ce monde de défiance, protester constamment de sa bonne volonté mais ne croyez-vous pas qu’il est plus important de faire de petites choses ensemble, chrétiens-musulmans-juifs-autres croyants ?
    Mettre en doute sur les outils virtuels ou se rencontrer et travailler ensemble : qu’est-ce qui contribue à mieux s’aimer, s’aprivoiser et se respecter ?
    Le petit prince de St Exupéry aurait-il critiqué dans ce blog ou aurait-il parlé à un autre renard pour comprendre ?

  5. Bonjour,

    Il me semble que nous sommes face à un dialogue de sourds :
    1 – l’association SOS Pèlerin qui a le droit d’entreprendre ce qu’elle veut mais se doit d’être plus claire et plus précise dans ses accusations et
    2 – des représentants du culte musulmans qui accusent SOS Pèlerin de faire peur pour nous vendre des assurances d’AXA.

    Ma question est la suivante : comment SOS Pèlerin est financée. M. Soufari prétend qu’AXA y contribue. Il a été précis et donné un chiffre. Vrai ou Faux ?

    SOS Pèlerin dédouane l’Arabie saoudite (voir dépêche AFP publiée par la Croix) dans les retards de délivrance des visas et accuse des profiteurs qui font trainer les choses. SOS Pèlerin reste flou. On ne peut pas lancer des anathème sans être précis. Nous sommes donc face à de la précision chiffrée de la part de M. Soufari et à du brouillard de la part de SOS Pèlerin.

    J’ai tenté de joindre cette association par téléphone pour avoir plus de précision que le flou artistique qu’on trouve sur leur site, mais il m’a été impossible d’en trouver un avec présence humaine et responsable. La seule information fiable que j’ai trouvé c’est que cette associaion bénévole est domiciliée au 88, avenue des Ternes chez SDM (SECRETARIAT DOMICILIATION DES METIERS).

    {{Le bénévolat et la dissimulation sont tout un métier !}}

  6. FARIDA dit :

    Je suis ravie de l intervention de monsieur Benabdellah Soufari. Je suis fatiguée des interventions de SOS PELERIN qui ne cessent de diaboliser les agences de voyages qui travaillent durement . Je pense que Monsieur zakaria NANA a une véritable méconnaissance de la véritable organisation du haj qui n est pas comparable avec un simple séjour au soleil et accuse parfois sans objectivité les faux responsables. Il est vrai que certains organisateurs sont sans scrupule ainsi que les rabatteurs qui travaillent de maniere non officiel en profitant de la vulnérabilité des pèlerins qui recherche seulement l’appat du gain. Ce que je regrette aussi c’est l’absence d’une véritable collaboration entre les autorités françaises et saoudiennes ( entre autre l’aviation civile des 2 pays pour faciliter le travail des véritables compagnies reconnues)

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.