Caricatures : Communiqué du CFCM

La relaxe par le Tribunal correctionnel de Paris du journal Charlie-Hebdo ne surprend pas le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM).
Le CFCM ne se faisait aucune illusion sur l’effet hostile à la saisine par ses deux composantes (Mosquée de Paris et UOIF) des tribunaux que pouvait exercer l’énorme pression médiatico-politique qui s’est manifestée dans ce procès en faveur des caricaturistes de Charlie-Hebdo, et, ce malgré le droit légitime des musulmans de se sentir blessés par la violence délibérée et raciste des publications traitant de manière indigne les fidèles musulmans dans le strict sillage de l’islamophobie ambiante faisant l’amalgame entre terrorisme et Islam.
En jugeant dans ses attendus qu’ « une des caricatures laissait clairement entendre que la violence terroriste serait inhérente à la religion musulmane », et que « ce dessin par sa portée était de nature à outrager l’ensemble des musulmans », le tribunal a largement justifié l’action en justice intentée par les différentes composantes du CFCM.
L’hebdomadaire Charlie-Hebdo a été relaxé car « en dépit du caractère choquant voire blessant de cette caricature », il n’avait pas selon le tribunal « la volonté délibérée d’offenser directement et gratuitement l’ensemble des musulmans ».
Le CFCM se félicite donc de voir condamner judiciairement l’amalgame entre terrorisme et islam.
Le jugement prononcé par le Tribunal de Grande Instance de Paris constitue pour l’avenir un avertissement formel contre les agressions de ce type.
Les composantes du CFCM porteuses de l’action judiciaire réuniront leurs instances afin de prendre une décision sur l’éventuelle suite à donner au jugement du 22 mars 2007.

Fait à Paris, le jeudi 22 mars 2007
Docteur Dalil Boubakeur
Président du Culte Français
du Culte Musulman

Catégorie :: Informations & Décryptage

Commentaires (1)

Trackback URL | Commentaires Flux RSS

  1. jlmr dit :

    pourquoi toujours vous croire rejetés alors que c’est vous qui vous mettez en dehors dela société française. Dans beaucoup de pays Musulmans la religions de nos ancêtres est interdite ce n’est pas le cas de la votre chez nous alors arrêtez de pleurer. quand vous accupez des églises personnes ne vous agresse alors que entrer dans une mosquée est interdit la plupart du temps pour un nom musulman alors arrêtez de pleurer

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.