Mosquée de Belfort

belforf 3.jpgPose de la première pierre de la mosquée de Belfort

video.gif

La première pierre de la mosquée de Belfort a été posée samedi après-midi en présence du maire (MRC) de la ville, Jean-Pierre Chevènement, et de quelque 200 personnes, a constaté un journaliste de l’AFP.

La cérémonie s’est tenue sur le terrain qui accueillera la future mosquée, à proximité de la citadelle de Belfort. Elle a notamment rassemblé le grand mufti de l’Est, un représentant de la communauté juive, l’évêque catholique de Belfort et le consul d’Algérie de Belfort.

La mosquée, dont la construction doit s’achever courant 2007, s’étendra sur près de 1.900 m2 et abritera notamment une bibliothèque et un salon de thé. Le coût des travaux, qui ont commencé début avril, s’élève à 2,5 millions d’euros, selon l’architecte du bâtiment.

Jusque-là, la ville comptait quatre salles de prière pour les musulmans, qui seraient entre 6.000 et 7.000 à Belfort, selon la municipalité.

« Chacun doit pouvoir professer sa religion dans la dignité », a déclaré au cours de la cérémonie M. Chevènement, qui a défendu le choix du site et s’en est pris à ceux « qui sortent leurs revolvers dès qu’ils entendent parler de mosquée ».

Depuis plusieurs mois, des membres de l’opposition municipale combattent ce projet qui, selon eux, porte atteinte au patrimoine de la ville et au potentiel touristique de la citadelle de Belfort.

Avant la pose de la première pierre, M. Chevènement et des représentants de la communauté musulmane ont déposé deux gerbes au cimetière militaire de Belfort en hommage aux combattants musulmans qui se sont battus dans l’armée française lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiale.

AFP – BELFORT, 17 juin 2006

Catégorie :: Informations & Décryptage

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.