Création d’un nouveau mouvement musulman

Un nouveau mouvement musulman, le Rassemblement des musulmans de France (RMF), a tenu samedi ses premières assises à Paris qui ont rassemblé environ 200 responsables de mosquées et associations, a-t-on appris dimanche auprès de ses responsables.

Cette initiative se veut « complémentaire et non concurrente » du Conseil français du culte musulman (CFCM), a assuré l’un des responsables du RMF, le président du Conseil régional du culte musulman (CRCM) Ile-de-France-Est Anouar Kbibech

Parallèlement, un conseil d’administration du CFCM prévu le 25 juin a été une nouvelle fois repoussé pour être fixé au 9 juillet, a-t-on appris auprès du président de cet organisme, le recteur de la Mosquée de Paris Dalil Boubakeur.

M. Boubakeur a expliqué à l’AFP que ce nouveau report avait été décidé vendredi à la suite de l’invitation lancée à lui-même et d’autres responsables musulmans par la présidence de la République pour l’inauguration à Verdun, le 25 juin, du mémorial aux combattants musulmans morts pour la France durant la Première Guerre mondiale.

Le CFCM est bloqué depuis sa réélection voilà un an par ses dissensions internes et les démêlés judiciaires au sein de l’une de ses principales composantes la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF, proche du Maroc).

Une décision est attendue le 22 juin au tribunal de grande instance de Nanterre saisi d’un recours du président de la FNMF Mohamed Bechari contre la nomination début avril d’un administrateur judiciaire, Me Didier Segard, obtenue par ses opposants au sein de la FNMF qui ont également déposé plainte au pénal contre M. Bechari pour falsficiation de procès verbaux, usage de faux et irrégularités financières.

Ces opposants, élus en juin 2005 lors du scrutin pour renouveler le CFCM auquel M. Bechari n’avait pas pris part, comprennent douze présidents de CRCM et 19 membres du conseil d’admninistration du CFCM. Ils sont à l’origine de la création du RMF lancé samedi, a expliqué M. Kbibech.

Le RMF explique dans un communiqué qu’il veut « faire émerger une nouvelle référence représentative de l’islam de France, complémentaire par rapport aux fédérations et institutions existantes, et soucieuse de répondre aux besoins des musulmans de France qui restent toujours en attente ».

Le RMF affirme sa volonté « de contribuer à faire émerger un islam modéré, tolérant et respectueux des lois de la République, un islam du juste milieu ».

Présidé par Taoufiq Sebti, président du CRCM Ile-de-France-Ouest, le RMF a décidé de se structurer dans sept régions de France avec la tenue d’assises régionales.

Les participants aux assises ont également approuvé la création de départements spécialisés dont « formation des imams », « enseignement », « activités pour jeunes », « activités culturelles » etc.

AFP – PARIS, 18 juin 2006

Catégorie :: Informations & Décryptage

Donnez votre avis




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.